19 Mai 2017

Cameroun: Accident de train au Cameroun - Les familles veulent récupérer les corps des victimes

Au Cameroun, une courte audience s'est tenue ce vendredi 19 mai à Douala devant le tribunal de grande instance sur le drame d'Eseka, le déraillement d'un train il y a plus de six mois. Cet accident avait fait officiellement 79 morts et plus de 600 blessés. Les familles des disparus demandent en fait, entre autres, l'identification des corps qui sont toujours dans les morgues à Yaoundé.

Les avocats des familles des disparus de la catastrophe ferroviaire demandent que leur soient rendus vivants leurs parents, passagers de ce train qui avait terminé sa course le 21 octobre 2016 dans la petite ville d'Eseka. Ou si leur décès est constaté, que les corps leur soient remis. Ils exigent aussi que leur soit délivré de certificats de genre de mort.

A l'audience de ce matin, les avocats de ces familles ont juste remis leur rapport au juge. Les conseils de Camrail ont alors demandé un renvoi, le temps pour eux d'en prendre connaissance et d'apporter leur réponse.

Délicate question des indemnités

Une nouvelle audience a été fixée pour lundi prochain. Elle devrait permettre un examen contradictoire de ces demandes. En filigrane se joue la question délicate des indemnisations des victimes et de leurs proches parents de cette catastrophe ferroviaire, qui avait fait près de 80 morts et plus de 600 blessés.

A Camrail, on se défend de poursuivre cette procédure et l'appréciation de cette procédure en toute sérénité. Alors que les familles des victimes et leurs conseils dénoncent plusieurs entorses et une loi du silence, autant des autorités camerounaises que de l'entreprise Camrail elle-même.

Cameroun

La crise anglophone s'invite à l'assemblée Nationale - Les travaux suspendus

Pour le député issu de cette région en proie aux velléités sécessionnistes, il… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.