22 Mai 2017

Rwanda: Les relations entre la Suisse et le Rwanda entrent dans une nouvelle phase - Développement par la formation et coopération multilatérale

communiqué de presse

Berne, Suisse — Au cours de ces dernières années, le Rwanda est devenu à la fois un important acteur économique et politique, et un pôle de stabilité dans la région troublée des Grands Lacs.

Les efforts que les deux États déploient au niveau multilatéral pour renforcer la stabilité, la sécurité et la paix ont par conséquent été au cœur des entretiens menés par le conseiller fédéral Didier Burkhalter et la ministre des affaires étrangères Louise Mushikiwabo à la Maison de Watteville. Le chef du Département fédéral des affaires étrangères DFAE et son homologue rwandaise se sont accordés sur le rôle clé que joue à cet égard la prévention des conflits. Aussi le Rwanda soutient-il l'initiative lancée par la Suisse en vue de renforcer la coopération entre le Conseil des droits de l'homme à Genève et le Conseil de sécurité de l'ONU à New York dans ce domaine. Le conseiller fédéral Didier Burkhalter et la ministre des affaires étrangères Louise Mushikiwabo ont discuté des mesures concrètes envisageables pour endiguer ou éviter des conflits. Parmi les thèmes ayant trait à l'engagement multilatéral des deux États figuraient également l'abolition de la peine de mort et le travail du Conseil des droits de l'homme, dont la Suisse et le Rwanda sont actuellement membres.

Le chef du DFAE et son homologue rwandaise étaient d'accord pour affirmer que des États autonomes et dotés d'un bon réseau comme la Suisse et le Rwanda peuvent assumer à l'échelle internationale une fonction de médiation entre des acteurs défendant des positions divergentes, promouvoir le dialogue et jouer à ce titre un rôle important. À cet égard, la ministre rwandaise des affaires étrangères a salué le profil de bâtisseuse de ponts sur lequel repose la candidature de la Suisse au Conseil de sécurité de l'ONU..

La rencontre de ce jour entre le conseiller fédéral Didier Burkhalter et la ministre des affaires étrangères Louise Mushikiwabo marque le début d'une nouvelle phase - et d'un nouvel élan - dans les relations bilatérales entre les deux pays. Ainsi, la formation professionnelle sera désormais considérée comme un axe prioritaire de la coopération entre les deux pays, dans le but d'ouvrir de nouvelles possibilités et perspectives à la population rwandaise. Dans le cadre de sa coopération au développement, la Suisse renforcera à l'avenir son soutien aux projets de formation professionnelle en se fondant sur la nouvelle stratégie élaborée pour la région des Grands Lacs (Rwanda, Burundi et République démocratique du Congo). Il est ainsi prévu de mettre sur pied cinq ateliers consacrés à sept métiers, en étroite collaboration avec le gouvernement rwandais (maçonnerie, électricité, menuiserie, soudure, plomberie, hôtellerie, mécanique automobile).

Au Rwanda, la nouvelle stratégie vise notamment à améliorer les infrastructures, surtout en ce qui concerne l'accès de la population à l'eau potable et le développement d'un système tarifaire transparent, tout en renforçant les activités liées à la gouvernance. Dans ce domaine, l'objectif premier consiste à promouvoir la société civile et les médias indépendants.

L'entretien de ce jour a également porté sur l'intensification des relations bilatérales dans les domaines politique et économique. Dans ce contexte, les deux parties ont signé un accord bilatéral sur le transport aérien. À l'issue de la rencontre avec le conseiller fédéral Didier Burkhalter, la ministre rwandaise des affaires étrangères Louise Mushikiwabo s'est rendue à la Chaux-de-Fonds, où elle a visité une entreprise de production de café.

SOURCE Département fédéral des affaires étrangères, Suisse

Rwanda

Kevin Monnet-Paquet - Le Franco-Rwandais vers la Turquie ?

Régulièrement titulaire à Saint-Etienne grâce notamment à la blessure d'Hamouma, Kevin… Plus »

Copyright © 2017 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.