23 Mai 2017

Afrique: L'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus nouveau patron de l'OMS

Photo: Tedros Adhanom Ghebreyesus/Facebook
L’Éthiopien Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, nouveau Directeur Général de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Tedros Adhanom Ghebreyesus devient le nouvel homme fort de la santé dans le monde. Cet ancien ministre de la santé d'Éthiopie devient le premier africain Directeur Général de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il va diriger les destinés de cette organisation mondiale pendant cinq. Pour son mandat, il annonce des réformes et s'engage à faire de la couverture sanitaire universelle une réalité partout dans le monde.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ouvre une nouvelle page de son histoire et les lettres en caractère d'orée seront écrites par le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus qui devient le premier africain à occuper le poste de Directeur Général de cet organisme onusien.

Il est ancien ministre de la santé mais aussi des Affaires étrangères d'Éthiopie, par ailleurs, actuellement Conseiller spécial auprès du premier ministre de son pays. Avec ce choix porté sur sa personne, c'est l'Afrique toute entière qui vient d'être honorée aux yeux de la Communauté internationale.

A la suite d'une élection, moment phare de la 70ème Assemblée Générale de l'OMS ouverte depuis ce lundi 22 mai à Genève (Suisse), M. Ghebreyesus a été plus convainquant face à ces deux adversaires. Le verdict final est obtenu au terme d'un troisième tour d'une élection âprement discutée.

Au premier round, le candidat de l'Union Africaine est arrivé premier avec 95 voix devant le Britannique David Nabarro (52 voix) et la Pakistanaise Sania Nishtar (38 voix). Ce qui propulsa les deux premiers au deuxième tour.

Une deuxième étape qui verra le candidat de l'Afrique améliorer son score en obtenant 121 voix contre 62 pour son adversaire. Ce qui oblige à la diplomatie africaine de faire preuve de détermination pour chercher la seule voix qui manque au sacre final.

Un troisième tour qui se dénouera par une victoire avec 133 voix contre  60 même si le candidat britannique jette l'éponge avant le décompte final. Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus vient d'être consacré et devient ainsi l'homme fort de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Un engagement depuis son tendre enfance

Avant le vote, M. Ghebreyesus dont la candidature a été bénie par l'Union Africaine (UA), l'Organisation Internationale de la Francophonie, entre autres, a adressé devant l'organe décisionnel suprême de l'OMS, un discours teinté d'engagement mais aussi d'émotion.

Un engagement motivé par un souvenir d'enfance marqué par la mort, à l'âge de sept ans, de son jeune frère terrassé par l'une des maladies qui touche beaucoup de familles pauvres en Afrique.

Un passé douloureux qui a conscientisé cet ancien ministre de la santé d'Éthiopie sur un fait : « la survie et le passage à l'âge adulte n'est pas une chose acquise ou le fait qu'on doit mourir parce qu'on est pauvre ».

M. Ghebreyesus, actuellement Conseiller spécial auprès du premier ministre éthiopien, dit avoir brigué ce poste de directeur de l'OMS car il entend défendre ce mandat sans relâche.

La couverture sanitaire universelle, une sur-priorité

Il s'engage ainsi à faire de la couverture sanitaire universelle son cheval de bataille tout en renforçant la santé et l'autonomie des pays mais aussi à transformer l'OMS en force mondiale.

Revenant sur son premier engagement, M. Ghebreyesus estime que la couverture sanitaire universelle représente l'une des valeurs et des aspirations les plus fondamentales.

Selon lui, il s'agit de garantir la santé, donner l'espoir car « tous les chemins doivent mener vers la couverture sanitaire universelle. Elle doit être le centre de gravité de nos efforts ». Avant d'asséner : « La couverture maladie universelle c'est une histoire d'engagement politique ».

Comme deuxième engagement, le nouveau Directeur général de l'OMS, va veiller à ce qu'il ait des ripostes solides face à la flambée des épidémies. Il va aussi mettre en œuvre la réforme des urgences sanitaires en priorité.

Sur cette même lancée, M. Ghebreyesus  se donne comment troisième grand engagement, le renforcement de la santé et de l'autonomie des pays, donner aux pays les moyens résilients d'agir, améliorer les systèmes de santé, transférer le savoir vers les communautés…

Il compte aussi renforcer la santé et innover pour surmonter les contraintes comme il l'a fait en Éthiopie. Ce qui, à son avis, a permis d'obtenir des résultats massifs pour remplir les Objectifs de Développement Durable (OMD).

Tendances majeurs et défis attendus

Après cette consécration, le nouveau parton de l'OMS dit être conscient des tendances majeurs et défis auxquels il doit faire face.

Un contexte marqué par une santé mentale et sa stigmatisation qui continuent de toucher les communautés, les maladies non transmissibles assimilables à des tempêtes qui touchent nos régions…

Devant cet état de fait, M. Ghebreyesus  appelle à renverser la tendance. A son avis, malgré les nombreux efforts consentis et résultats atteints, il n'est pas l'heure de dormir sur nos lauriers.

A son avis, il faut mettre l'accent sur les femmes et les enfants, lutter contre la violence sexiste et les médicaments contrefaits…

Dans un contexte rythmé de bouleversement, le nouveau directeur général de l'Organisation Mondiale de la Santé pense qu'il faut aborder la question de la santé en reconnaissant les tendances majeures qui se dessinent et réagir en passant aux phénomènes de changement climatique, la crise des migrants, le terrorisme… D'après lui, « cette sagesse nous la retrouverons dans les Objectifs de Développement Durable (ODD) avec des approches nouvelles et innovantes pour faire face à l'avenir ».

Ce qui exigera un leadership novateur. « L'Oms doit évoluer pour disposer une main d'œuvre de classe mondiale ».

Il milite pour une union et des objectifs avec une stratégie qui doit améliorer la représentation géographique de l'OMS. Ce qui, à son avis, passera par une redynamisation des travailleurs de l'Organisation.

Durant son mandat, M. Ghebreyesus  s'engage à faire de la reddition des comptes une priorité pour une gestion efficace. Une option qui aidera à élargir la base de donateurs.

Il n'a pas caché sa volonté d'être être élu directeur général parce que « je pense que j'ai pour mission de concrétiser les espoirs des communautés ».

Faisant remarquer le fait que l'OMS n'ait jamais eu de Directeur Général venant d'Afrique, M. Ghebreyesus a demandé à être élu sans tenir compte de ses origines africaines mais pour ses nombreuses réalisations dans le domaine de la santé.

Assurer de faire de l'être humain le principal objectif de son mandat, le nouveau Directeur général de l'OMS, s'engage à écouter tout le monde tout en essayant de se mettre à la place des autres pour mieux vous comprendre.

Outre ce scrutin, cette 70e assemblée mondiale de la santé, l'organe décisionnel suprême de l'OMS, fera également le bilan de son action dans les situations d'urgence graves et de grande ampleur. Il s'agit de « l'urgence désactivée » en 2016 concernant la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest, comme celle la fièvre jaune en Angola et en République démocratique du Congo.

En savoir plus

L'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus élu DG de l'OMS

L'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus a été élu mardi au poste de directeur général… Plus »

Copyright © 2017 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.