24 Mai 2017

Comores: Vers un réel accord entre les opérateurs de téléphonie mobile?

Aux Comores, la clientèle de téléphonie mobile reste prise en otage par les opérateurs malgré la signature d'un accord promettant l'interconnexion entre les deux opérateurs, censé entrer en vigueur mardi 23 mai. Les deux sociétés parlent de derniers réglages techniques nécessaires sans vraiment reconnaître le non fonctionnement du service.

L'obligation d'être chez le même opérateur que son interlocuteur et donc finalement d'avoir deux puces, c'est le quotidien des utilisateurs de téléphonie mobile aux Comores depuis le mois de décembre dernier. Les deux sociétés se sont félicitées de pouvoir relier leurs clients respectifs dès le lendemain de la signature d'un accord lundi 22 mai.

En pratique ce n'est pourtant pas le cas puisque quel que soit le sens de l'appel, le réseau est occupé ou le numéro considéré comme incorrect.

Raison invoquée par les opérateurs pour expliquer ce dysfonctionnement : les canaux utilisés sont saturés par le trafic trop important subitement. D'autres canaux seront libérés prochainement sans plus de précision dans les délais.

A l'arrivée du concurrent Telma sur le marché comorien, les consommateurs n'avaient pas complètement pu apprécier les changements faute d'interconnexion entre les deux opérateurs, ils ne sont donc guère surpris par le faux démarrage de cette nouvelle annonce. Le bras de fer aura duré cinq mois entre l'opérateur historique national et le nouveau venu.

Néanmoins reste la bonne nouvelle, les tarifs nationaux sont inchangés. Même si pour parvenir à cet accord, les tarifs vers l'international ont été revus à la hausse.

Comores

Dijon - Wesley Saïd vise d'abord le maintien

Dijon et Wesley Saïd sont aux anges. En ouverture de la 16ème journée de Ligue 1, le Comoriens et son… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.