24 Mai 2017

Gambie: Les biens de Yahya Jammeh gelés

L'ancien président est accusé d'avoir vidé les caisses de l'Etat avant de quitter le pays en février dernier.

De son exil équato-guinéen où il vit après sa chute en février dernier, l'ancien président gambien, Yahya Jammeh, a appris le gel de ses avoirs par la justice de son pays. D'après une énumération faite par le ministre gambien de la Justice au cours d'une conférence de presse lundi dernier, il s'agit de 88 comptes bancaires et 14 sociétés appartenant à l'ancien homme fort de Banjul, qui ont été saisis.

Il lui est reproché d'avoir spolié les caisses de l'Etat avant de prendre le chemin de l'exil. «L'ex-président Yahya Jammeh a personnellement ou indirectement procédé au retrait illégal d'au moins 50 millions de dollars de la Banque centrale. Nous avons obtenu aujourd'hui une décision de justice gelant ou opérant une saisie sur les biens connus dans le pays du président Jammeh et les sociétés qui lui sont associées», a déclaré Abubacar Tambadou, ministre gambien de la Justice. On se souvient qu'en prenant les rênes du pays en février dernier, Adama Barrow accusait déjà son prédécesseur d'avoir vidé les caisses. «Au moment où nous prenons en main le gouvernement, la Gambie est en détresse financière.

En l'espace de deux semaines, 500 millions de dalasi (environ 10,7 millions d'euros) ont été retirés par Yahya Jammeh», déclarait-il. Pour les autorités gambiennes, la décision de lundi vise à prévenir une liquidation ou une disparition des biens de l'ex-président Jammeh. Celle-ci ne concerne que les avoirs en Gambie. Une décision qui intervient deux semaines après le limogeage d'Amadou Colley, gouverneur de la Banque centrale, et trois de ses collaborateurs, soupçonnés d'avoir contribué à la disparition de cet argent. Arrivé au pouvoir le 22 juillet 1994 après avoir renversé Sir Dawda Jawara à la faveur d'un coup d'Etat militaire, Yahya Jammeh avait une mainmise sur tous les secteurs les plus florissants du pays. Il contrôlait à la fois le monde de la finance, les circuits de la distribution, les secteurs de l'agriculture, de la pêche et de l'élevage.

Gambie

Première manifestation autorisée en hommage au journaliste Deyda Hydara

Il y a treize ans, le journaliste gambien Deyda Hydara était tué par balles à Banjul, alors qu'il… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.