24 Mai 2017

Mauritanie: Le Japon apporte une aide de 6 millions de dollars américains au profit des communautés locales et des réfugiés Maliens au sud-est de la Mauritanie

Le Gouvernement Japonais a fourni 6 millions de dollars US pour soutenir les efforts humanitaires de trois agences des Nations Unies en Mauritanie : le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Les trois organismes travaillent en collaboration avec le Gouvernement Mauritanien en vue de renforcer la sécurité à l'échelle du pays, de protéger les réfugiés Maliens et d'appuyer les collectivités locales vulnérables dans la région semi-aride du Hodh ech Chargui dans le sud-est du pays, où le climat rigoureux et l'instabilité ont profondément affecté les moyens d'existence, multiplié les déplacements et accentué l'insécurité alimentaire.

"En partenariat avec le système des Nations Unies, le Japon soutient les actions du gouvernement Mauritanien dans plusieurs domaines, notamment les activités visant à renforcer la capacité des autorités Mauritaniennes dans la gestion de ses zones frontalières, le contrôle du trafic illicite, la lutte contre le terrorisme et le radicalisme, à fournir une assistance humanitaire aux populations Mauritaniennes vulnérables et à protéger les réfugiés", a déclaré l'Ambassadeur du Japon en Mauritanie, Hisatsugu Shimizu, qui a visité le Hodh ech Chargui en novembre dernier.

Depuis le début du conflit dans le nord du Mali en 2012, le Gouvernement Mauritanien a assuré une protection internationale et un espace d'asile sûr pour les Maliens qui ont trouvé refuge au camp de Mbéra, situé dans la région de Hodh ech Chargui. Le déplacement des Maliens dans cette région a exercé une forte pression sur les ressources déjà rares au cours des dernières années.

De 2012 jusqu'à 2016, le Gouvernement Japonais a octroyé, aux trois organismes, plus de 38 millions de dollars pour des interventions humanitaires et le renforcement des capacités dans le domaine de la paix et la sécurité. Le renouvellement de sa contribution, s'inscrivant dans une action plus large d'assistance régionale Japonaise - est un élément clé des efforts conjoints de ces trois organismes, pour assurer une protection et un soutien vital aux réfugiés et aux communautés hôtes Mauritaniennes vulnérables, pour garantir la coexistence pacifique et la collaboration entre ces populations dans un environnement de sécurité renforcée.

Selon le représentant d'UNHCR en Mauritanie, Mohamed Alwash, le financement Japonais contribuera à la protection des réfugiés, à la gestion du camp et à la prestation des services essentiels tels que les distributions générales, les services de santé et d'éducation pour éviter la "perte d'une génération" au camp de Mbéra. "Alors que l'UNHCR et ses partenaires continuent à renforcer l'autonomie des réfugiés, afin de réduire leur dépendance à l'aide humanitaire, les contributions des donateurs demeurent essentielles pour maintenir les progrès réalisées, jusqu'à présent, dans le domaine de la protection", dit Alwash.

La contribution généreuse du Japon permettra également au PAM de fournir un ensemble global de l'aide alimentaire, de la nutrition et des moyens d'existence pour environ 22 500 Mauritaniens vulnérables vivant autour de Mbéra et continuera à venir en aide à 50 000 réfugiés Maliens au camp de Mbéra. "Nous apprécions hautement la contribution Japonaise comme un exemple positif à suivre pour répondre, d'une manière intégrée, aux besoins des réfugiés et de la population d'accueil, ce qui facilitera les efforts en cours pour renforcer la cohésion sociale dans la région et chercher des solutions, sur le long terme, tendant vers l'éradication de la faim", dit Jean-Noël Gentile, Directeur de pays et représentant du PAM en Mauritanie.

Selon Anke Strauss, Chef de Mission de l'OIM en Mauritanie, la nouvelle contribution du Japon va appuyer le renforcement de la capacité collective à prévenir l'impact négatif de la migration irrégulière, à protéger la paix et la sécurité à travers le renforcement continu des capacités de la police et à garantir plus d'engagement des populations locales, en particulier la collaboration entre les jeunes Mauritaniens à Bassikonou et la jeunesse Malienne du camp de Mbéra. Anke Strauss a salué le partenariat constructif continu entre le Gouvernement Mauritanien, l'OIM et le Gouvernement du Japon. "Nos actions futures vont étendre ce partenariat pour assurer la sécurité de tous", a déclaré Strauss.

Le PAM procède à des distributions mensuelles de vivres et œuvre pour traiter et prévenir la malnutrition aiguë et celle modérée en fournissant des suppléments nutritionnels pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi qu'un repas chaud quotidien aux enfants à l'école au camp de Mbéra. En outre, le PAM assiste les Mauritaniens vulnérables en leur offrant de l'aide alimentaire et nutritionnelle à travers les filets de sécurité et des programmes de renforcement des capacités de résilience dans la plupart des régions du pays touchées par l'insécurité alimentaire. Le développement des capacités des institutions nationales clés de la sécurité alimentaire et de la nutrition est une priorité transversale de toutes les interventions du PAM.

Pour plus d'information veuillez contacter:

Vanessa Rizzi, Responsables des relations avec les bailleurs, PAM/Mauritanie, vanessa.rizzi@wfp.org, Tel: +222 44400005

Elizabeth Bryant, Responsable régionale des communications, PAM / Dakar, elizabeth.bryant@wfp.org, tél.: + 221 77 639 4271

Mauritanie

Arrivée à Niamey du Président de la République

 Son Excellence le Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, est arrivé, dimanche… Plus »

Copyright © 2017 United Nations World Food Programme. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.