24 Mai 2017

Nigeria: Que faire d'un président malade ?

Les spéculations vont bon train au sujet de l'état de santé du président Muhammadu Buhari. Après près de deux mois d'absence, le numéro un nigérian s'est envolé le 8 mai dernier, pour Londres pour des soins médicaux.

Comme le stipule la loi fondamentale du Nigéria, c'est l'actuel vice-président, qui assure en ce moment l'intérim du président Buhari, malade. L'intérim d'Oluyemi Oluleke Osinbajo devra se prolonger, en cas d'absence prolongé ou de décès du président. Seulement, cette exigence constitutionnelle n'est pas du goût de tous les nigérians. Tundé Fatundé est professeur de Sciences politiques à l'université de Lagos et éditorialiste au Guardian. Selon lui, les ressortissants du grand nord du Nigéria dont est issu Muhammadu Buhari ont même menacé d'opérer un coup de force militaire, pour mettre en musique leur scenario visant à empêcher le vice-président de prendre les rennes du pouvoir.

Bataille rangée

Selon plusieurs sources, le mois dernier, trois anciens présidents nigérians se seraient réunis discrètement à Abuja. Ils en ont conclu que la maladie de Muhammadu Buhari a atteint sa phase terminale.

C'est pourquoi, son inaptitude devrait être officiellement constatée et que le vice-président lui succède. Mais à une seule condition. Oluyemi Oluleke Osinbajo ne devra pas se présenter à la prochaine élection présidentielle de 2019.

Partage du pouvoir

Au Nigeria, il existe une alternance au pouvoir entre les présidents originaires du Nord et ceux du Sud, avec deux mandats chacun. Et si le président est issu d Nord, son vice-président doit impérativement être du sud du pays. Une tradition, qui comme vous l'avez constaté est remis en cause.

Nigeria

Aliko Dangoté mobilise un club d'Afrochampions pour le développement de l'Afrique

La première fortune d'Afrique, Aliko Dangote, a réuni, mercredi 18 octobre 2017, à Lagos au… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.