25 Mai 2017

Afrique: Les assemblées annuelles de la BAD s'achèvent sur une note optimiste

Photo: AfDB
Clôture des Assemblées annuelles 2017 de la BAD.

Les assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) se sont achevées jeudi à Ahmedabad, dans l'Etat indien du Gujarat sur une note plutôt optimiste.

L'horizon semble s'éclaircir pour les économies du continent. Les prévisions de croissance de l'institution financière ont été revues à la hausse avec une augmentation de 3,4% du PIB cette année et de 4,3% pour 2018. Mais plus important, ces assemblées ont mis un coup de projecteur sur l'agriculture, un secteur qui recèle d'importantes potentialités et qui pourtant est livré à lui-même.

L'agriculture doit être considérée comme n'importe quel autre secteur d'activités commerciales. Cette phrase est devenue le mantra du patron de la BAD, le Nigérian Akinwumi Adesina.

Chiffres à l'appui, cet ancien ministre de l'Agriculture est convaincu que le développement du continent passera par la transformation de son agriculture. L'Afrique possède en effet une richesse inestimable, 65% des terres arables non cultivées de la planète.

Pourtant, l'Afrique importe chaque année 35 milliards de dollars pour nourrir sa population, une nourriture qu'elle devrait produire elle-même. L'Afrique exporte ses matières premières agricoles brutes au lieu de les transformer. Or si le secteur agroalimentaire pèse aujourd'hui 330 milliards de dollars, il devrait dépasser les 1 000 milliards dans moins de quinze ans.

Avec ces chiffres, la BAD espère rendre l'agriculture africaine attractive pour les investisseurs. Car malgré cet immense potentiel, le secteur ne perçoit aujourd'hui que 3% des prêts accordés par les banques.

En savoir plus

L'Afrique et l'Inde, un parcours de développement en partage

Tribune du président de la BAD, Akinwumi Adesina Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.