29 Mai 2017

Comores: On redoute la traditionnelle flambée des prix pendant le ramadan

Aux Comores, alors qu'on a entamé dimanche 28 mai la période du mois sacré du ramadan, les produits de première nécessité ainsi que les produits carnés sont en sévère pénurie. Les autorités redoutent une flambée des prix, tandis que les commerçants revendiquent leur droit à la libre concurrence.

Les bateaux sont en cours de déchargement, donc les points de vente seront achalandés. Néanmoins, le président Azali Assoumani a lui-même une position tranchée sur l'encadrement des prix : « Ce problème de stock, nous sommes en train de voir comment y pallier avec beaucoup de commerçants.

Les Comoriens ont cette manie de faire la hausse des prix pendant le ramadan. Même si les produits sont là, les prix montent. Pourquoi cela augmente ? Parce que la demande est là. Il suffit qu'on se donne les moyens pour pouvoir sanctionner, pour réprimer ceux qui sortent du cadre de la loi. »

Des propos qui ne rassurent pas Mahamoudou Ali Mohamed, le président de l'organisation du patronat comorien : « Il n'y aura pas de pénurie, donc il n'y aura pas de flambée des prix. Mais de l'autre côté, il ne faut pas que les autorités croient qu'elles peuvent faire notre business à notre place.

Elles n'ont pas le droit puisqu'il y a une loi. Il y a une liste des prix de première nécessité qui doivent passer par un arrêté, mais pas tous les prix. En ce qui concerne la baisse des prix qui sont fixés de manière unilatérale, on ne peut pas accompagner l'Etat dans ce sens. Tout doit être fait par concertation. »

Le patronat dénonce le non-respect de l'accord signé l'an dernier à la même période pour que les commerçants baissent leurs tarifs en échange de compensations jamais octroyées par le gouvernement.

Comores

Bras de fer des routiers autour de la vignette automobile

Une grève des transports en commun paralyse l'île de Grande Comore. A deux mois de la fin de… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.