29 Mai 2017

Cameroun: Maroua - 150 littéraires en concertation

C'était à la faveur des journées scientifiques organisées par la faculté des lettres et des sciences humaines de l'université de Maroua.

Ils étaient au nombre de 150. Les littéraires de haut vol, venus d'Europe pour certains à l'instar du Pr Henry Tourneus du CNRS de Paris et de l'écrivain Gaston Kelman. D'autres sont venus d'Afrique de l'Ouest à l'exemple du Pr Kone Issiaka de l'université Alassane Ouattara de Bouaké en Côte d'Ivoire ou du Dr Afou Dembélé de l'université des lettres et sciences humaines de Bamako au Mali. Parmi la légion de l'Afrique centrale, on peut citer le Pr Pamphile Biyoghé de l'Ecole normale supérieure (ENS) de Libreville au Gabon.

La plus forte colonie a sans conteste été camerounaise. La plupart des universités d'Etat ont pris part à ce banquet du donner et du recevoir à travers des enseignants triés sur le volet. « Savoirs locaux, savoirs endogènes, entre crises et valeurs », tel était le fil conducteur de ces troisièmes journées scientifiques de la faculté des lettres et sciences humaines de l'université de Maroua. Du 10 au 12 mai 2017, les grosses plumes de la littérature et autres chercheurs qui ont pris part à cette kermesse intellectuelle ont exploré les différentes facettes des connaissances qui naissent, vivent, survivent et se déploient à l'intérieur d'un territoire.

En d'autres termes, les communications qui ont eu lieu au cours de ce colloque ont porté sur l'impérieuse nécessité de revaloriser les savoirs endogènes, plutôt que de se laisser aliéner par les savoirs des autres. Samuel Pierre Nemb, vice-recteur de l'université de Maroua chargé du contrôle interne et de l'évaluation qui, aussi bien à l'ouverture qu'à la clôture de ces assises remplaçait le recteur Ako Edward Oben empêché, a solennellement félicité le Pr Clément Dili Palaï, doyen de la faculté des lettres et sciences humaines pour cette initiative. Il reste maintenant à ce que les résultats de ces réflexions se transforment en de véritables outils d'analyse et d'aide aux prises de décision futures.

Cameroun

Catastrophe ferroviaire - Eséka, un an après l'hécatombe

Point sur les poursuites judiciaires engagées contre certains ex-responsables de Camrail. Ce dossier revient… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.