31 Mai 2017

Comores: Grève des enseignants - Les examens nationaux reportés

Photo: RFI
Moroni, capitale des comores.

Aux Comores, les examens nationaux sont reportés. Les enseignants sont en grève depuis plus d'un mois et les négociations avec le ministère de l'Éducation nationale n'ont que peu avancé. Néanmoins les enseignants commencent peu à peu à reprendre le chemin des collèges et lycées depuis mardi 29 mai, même si leurs revendications n'ont été qu'en partie entendues.

Baccalauréats et brevets des collèges sont reportés. Le secrétaire général du ministère de l'Éducation nationale l'a annoncé : il n'est pas question de sacrifier l'avenir des enfants. Ils rattraperont donc les six semaines de cours durant lesquelles leurs enseignants étaient en grève avant d'avoir à se présenter aux examens.

Le débrayage avait débuté avec trois exigences : le paiement des arriérés de salaire, l'intégration de certains contractuels à la fonction publique et une promotion pour les fonctionnaires dont l'échelon n'a pas été revu depuis des années.

Le gouvernement s'engage à régler les arriérés en même temps que le salaire du mois de juin. Quant aux autres doléances, elles nécessitent avant tout un assainissement de la liste des enseignants réellement actifs qui effectuent bien le nombre d'heures minimum. Seul moyen d'y parvenir : une enquête dans les classes en fonctionnement.

En effet, près de 400 enseignants fantômes ont jusqu'ici été dénombrés. Certains ont donc repris les cours depuis mardi, et vendredi au plus tard la situation devrait revenir à la normale. L'intersyndicale s'y oppose toujours mais la nécessité du salaire risque d'avoir le dernier mot.

Comores

Une réunion de l'opposition interdite à Anjouan

Un arrêté préfectoral a empêché l'opposition comorienne de se réunir sur… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.