1 Juin 2017

Congo-Brazzaville: Corridor Yaoundé-Brazzaville - 33 milliards en plus

Ces fonds, nécessaires au démarrage de la deuxième phase du projet viennent d'être alloués au Cameroun par la coopération japonaise.

Le projet de développement du corridor international Yaoundé- Brazzaville vient de connaître un tournant important. Le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire (Minepat), Louis Paul Motaze à signé mardi à Yaoundé, une convention de prêt concessionnel d'un montant de 33 milliards de F avec l'Agence japonaise de coopération internationale (Jica), représentée par l'ambassadeur du Japon au Cameroun, Kunio Okamura.

L'aboutissement de cet accord va mener à la concrétisation de ce projet intégrateur qui porte sur la construction de phase II du corridor, notamment la section Mintom-Lele, 67 km de long. Selon le Minepat, le projet était en attente de ce financement complémentaire. Il permettra de démarrer et parachever la construction de ce corridor dont la première phase a été réceptionnée en début 2017. D'autres partenaires se sont mobilisés pour ce chantier qui va durer 49 mois. Il s'agit de la Banque africaine de Développement (BAD) dont les financements de près de 41 milliards de F ont été mobilisés à travers la signature d'une convention en avril dernier. La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) a donné son accord le 22 décembre 2016pour un montant de 20 milliards de F. L'Etat du Cameroun, lui, va injecter environ 14 milliards de F, ce qui fait un total de près de 105 milliards de F.Il s'agit en somme de l'aménagement et le bitumage des sections Mintom- Lele (67km) et Lele-Ntam frontière Congo de 23 km ainsi que de la bretelle Ntam- Mbalam (30 km) pour un linéaire total de 120 km. Le tronçon Djoum-Mintom (83km) avec la construction du poste unique frontalier ayant constitué la phase I du projet.

« Comme retombées économiques, le corridor Yaoundé- Brazzaville va favoriser les échanges commerciaux durable entre le Cameroun et le Congo de même qu'il contribuera à faciliter l'intégration économique de la zone Cemac », s'est réjoui l'ambassadeur du Japon. Et comme l'a souligné Louis Paul Motaze, ce projet est né de la volonté des deux chefs d'Etat, Paul Biya et Denis Sassou Nguesso de renforcer l'intégration sous-régionale.

Congo-Brazzaville

Fête de Noël - Un ménage à couteaux tirés

La scène se passe à Pointe-Noire, le 18 décembre au quartier Km4, dans le premier arrondissement… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.