12 Juin 2017

Cote d'Ivoire: Défaite des Éléphants/Marc Wilmots - "Je demande un peu de patience"

Pour la suite, je peux vous assurer que nous n'allons plus rien lâcher. Maintenant, ce sont les quatre matches des éliminatoires de la Coupe du monde qui pointent à l'horizon.

Deux matches, huit buts encaissés, qu'est-ce qui ne va pas chez les éléphants de Côte d'Ivoire ?

Je crois qu'il s'agit d'un problème qui concerne toute l'équipe. On gagne ensemble et on perd ensemble. Ce n'est pas une question de compartiment de jeu. Tout le monde assume et moi en premier. Cela dit, je crois que les choses vont changer. Car il y aura une rude concurrence à venir avec Joris Gnagnon, Lamine Koné. Au fil du temps, nous aurons une équipe compétitive. Mais pour ce match, j'ai vu une équipe de Côte d'Ivoire avec des joueurs très fatigués. Je peux vous révéler que nous avons procédé à une prise de sang avant le match et ce n'était pas évident. On a vu des joueurs qui étaient au bout du rouleau, parce qu'ils sortent d'une longue saison.

La Guinée est l'adversaire direct pour la qualification à la Can 2017. N'avez-vous pas d'appréhensions après cette défaite à domicile ?

Il n'y a pas à s'alarmer. Nous avons perdu une bataille et non la guerre. C'est un championnat à quatre qui ne fait que commencer. C'est notre premier match officiel. L'équipe est jeune et en pleine reconstruction. Elle va monter en puissance. Je demande aux Ivoiriens d'être un peu patients. Si la Guinée a pu nous battre ici, rien ne dit que nous ne pouvons pas les battre chez eux.

Comment avez-vous trouvé votre équipe sur l'ensemble de la rencontre ?

Nous avons fait une bonne demi-heure de jeu. Notamment au marquage en défense. L'équipe est parvenue à se créer de nombreuses occasions de buts, mais n'arrivait pas à les concrétiser. On marque un but qui nous soulage et puis, sur une erreur de défense, on est rejoint au score. La deuxième mi-temps était à l'avantage des Guinéens, qui étaient plus frais que nous. J'ai tout de suite compris. Sinon, les joueurs ont tout donné. Malheureusement, l'équipe de la Guinée a été excellente.

Comment entrevoyez-vous la suite des éliminatoires ?

Pour la suite, je peux vous assurer que nous n'allons plus rien lâcher. Maintenant, ce sont les quatre matches des éliminatoires de la Coupe du monde qui pointent à l'horizon. Pour cela, tout le monde doit être prêt. Il faut donc que tout le monde parte en vacance et revienne plus requinqué. Il y a peut-être aussi le traumatisme de la Can qui est encore là. C'est possible. Mais je le répète, rien n'est perdu. Nous avons une équipe qui va monter en puissance.

Cote d'Ivoire

Le pays a commencé le dégraissage de son armée

Près d'un millier de militaires ivoiriens ont profité d'un plan de départ volontaire de… Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.