12 Juin 2017

Cote d'Ivoire: Women in Media Network - La section ivoirienne est née

L'association rejoint un réseau créé par la fondation Graça Machel dans plusieurs pays africains pour porter la voix des femmes.

Une nouvelle association des femmes journalistes et des professionnelles de la communication a été portée sur les fonts baptismaux.

En effet, la section ivoirienne de Women in Media Network a vu le jour, le 10 juin, à l'issue d'une assemblée générale constitutive tenue à l'institut national supérieur des arts et de l'action culturelle (Insaac) à Cocody.

La rencontre était placée sous le parrainage de la présidente de la Commission nationale des droits de l'homme, Mme Namizata Sangaré, qui, au vu des objectifs de Women in média Network, a accepté d'être la marraine de la section ivoirienne. Il faut savoir que Graça Machel est la fondatrice de ce pool de femmes journalistes à travers sa fondation.

Après l'adoption des textes, c'est Oumou Dosso, journaliste et directrice de la communication et des relations publiques au ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, qui a été portée à la tête de cette nouvelle association.

«Je voudrais remercier toutes les consœurs ici présentes pour cette élection et dire que solidairement, nous devons, dans le droit fil des Women in Media Network (WIMN), voir dans la naissance de la section ivoirienne, une plateforme dynamique pour donner plus de visibilité et de lisibilité aux actions des femmes et des enfants.

Il s'agira pour nous, certes, de montrer le meilleur de ce qui se passe dans notre pays en faveur ou par les femmes et les enfants, et le moins bien aussi ! Parce que nous visons la transformation sociale pour une société plus humaine», a-t-elle indiqué.

La section ivoirienne a pour objet, entre autres, de relater des histoires de femmes et d'enfants de manière novatrice, de sorte à refléter de façon différente la présentation actuelle sur les femmes et les enfants dans les médias.

Tirer profit des ressources existantes de la Fondation Graça Machel et accéder aux différents réseaux pour réaliser sa vision et réussir sa mission. Même si son domaine d'activité n'a rien d'original, de nombreux chantiers restent encore à ouvrir, pour porter à la lumière les entraves, consolider les acquis et donner à voir les modèles de réussite.

Wimn est certes une nouvelle organisation, mais ses membres fondateurs se refusent à en faire simplement une association de plus dans le milieu associatif, notamment de la presse.

C'est pourquoi, à peine créée, elle a élaboré un plan d'action et défini un programme d'activité pour les prochains mois. Sur cet agenda, figure en bonne place la célébration de la journée de l'enfant africain le 16 juin.

A cette occasion, la présidente a exhorté les membres à se pencher sur la situation des enfants organisés en bande et en conflit avec la loi pour coller à l'actualité nationale marquée par le lancement de la deuxième phase de « l'opération épervier » lancée par le gouvernement pour lutter contre la recrudescence de la violence dans certaines communes et dont les acteurs sont de jeunes enfants.

Cote d'Ivoire

Une épidémie de fièvre porcine dans le nord du pays

En Côte d'Ivoire, une épidémie de peste porcine s'est déclarée dans la circonscription… Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.