13 Juin 2017

Maroc: L'évolution de l'économie nationale, tributaire de l'innovation et de la créativité

L'évolution de l'économie nationale est tributaire de l'innovation et de la créativité, a affirmé récemment à Casablanca, Hamid Bouchikhi, professeur de management et d'entrepreneuriat à l'École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) de Paris.

Intervenant lors d'une conférence-débat sur "le potentiel de la PME au Maroc", l'expert a expliqué qu'avec l'intensification du jeu concurrentiel et les exigences croissantes des clients, l'entreprise qui n'innove pas est condamnée à disparaître, affirmant que l'innovation s'impose aujourd'hui en tant que nécessité vitale pour l'évolution de l'économie nationale.

Ce n'est pas un hasard si les entreprises marocaines les plus innovantes sont celles qui résistent mieux à la concurrence internationale, a fait remarquer le professeur, citant l'exemple de plusieurs entreprises marocaines ayant connu un grand succès à l'échelle continentale et internationale.

Par ailleurs, M. Bouchikhi a soutenu que le marché marocain n'est pas suffisamment concurrentiel et exigeant pour contraindre les entreprises marocaines à être très innovantes, relevant dans ce sens que les industriels s'intéressent à l'innovation uniquement s'ils disposent d'une perspective de retour sur investissement assez rapide, sans prendre en considération les paris sur le long terme.

Rappelant que l'économie nationale est basée sur trois types d'investissements, dont l'investissement public, l'investissement étranger et l'investissement du secteur privé national, l'expert a souligné que le niveau de l'investissement public au Maroc est élevé comme en témoignent les derniers rapports de la Banque mondiale, qui ont classé le Royaume parmi les pays qui consacrent un budget très important pour ce type d'investissement.

Evoquant l'investissement étranger, le professeur a fait valoir que le Maroc a consenti des efforts remarquables au cours des dernières années pour attirer ces investissements et renforcer l'attractivité économique du Royaume.

Il a, en outre, estimé que l'amélioration de la performance des petites et moyennes entreprises passe nécessairement par le renforcement de la compétitivité économique et l'ouverture sur de nouveaux marchés, appelant à tirer profit de l'expérience des pays pionniers dans ce domaine.

Maroc

Le plan d'action 2017-2021 visant un cinéma créatif et reflétant l'identité marocaine

Le plan d'action 2017-2021 du ministère de la Culture et de la Communication se veut un mécanisme pour… Plus »

Copyright © 2017 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.