12 Juin 2017

Cote d'Ivoire: Relations avec la France - La note d'Emmanuel Macron

Le cacao, faut-il le rappeler, représente la principale source de recette de l'Etat. C'est bien sur la base d'une telle espérance que les Ivoiriens, dans le respect de leur souveraineté et de celle de la France, restent à l'écoute des retombées de cette visite de leur Président à l'Elysée.

Elles sont bien derrière nous, les récentes années tumultueuses qui avaient réussi à plomber les relations entre la Côte d'Ivoire et la France. Des relations pourtant séculaires. Parce que datant de l'avènement de la colonisation en terre d'Eburnie en 1893. Une période d'assujettissement certes, mais qui, quoi que l'on dise, marque le départ des rapports entre la France et la Côte d'Ivoire. Des rapports qui, depuis, n'ont cessé d'évoluer, fort heureusement.

A ce jour, les relations ivoiro-françaises affichent un air nouveau, une dynamique prometteuse à elles insufflée par la politique du Président Alassane Ouattara qui a très vite fini de convaincre et hommes politiques et opérateurs économiques de l'Hexagone.

C'est qu'au sortir de la crise militaro-politique ivoirienne, l'évidence n'était pas du tout acquise au départ que le couple franco-ivoirien se remettrait très vite à revivre ses années de grand amour que lui avaient conféré les premiers Présidents ivoirien et français. Non, loin s'en faut. Même s'il est indéniable que la France a joué un rôle clé, à la demande de l'Onu, au dénouement de cette crise, sur la base de la résolution 1975.

Il aura fallu tout le génie politique du Président Alassane Ouattara afin de convaincre la classe politique française, assez sceptique à l'époque, sur sa capacité à faire revivre cette coopération. Mais sa touche personnelle à la tête de la Côte d'Ivoire, incarnée par ses premières initiatives et décisions issues de la stratégie mise en œuvre pour relancer une économie nationale désarticulée et fortement éprouvée par dix années de crise, a fort bien séduit et convaincu plus d'un partenaire international du pays. Notamment la France.

Mieux, la visite d'Etat effectuée du 25 au 28 janvier 2012 à Paris par le Président Alassane Ouattara, marquée par des engagements fermes et déterminés des Chefs d'Etat français et ivoirien, est tout aussi venue donner plus d'allant à la relance de la coopération franco-ivoirienne.

A ce jour, elle est au beau fixe, pour avoir retrouvé son rayonnement d'autrefois, à la grande satisfaction des deux pays. Les échanges commerciaux ont repris du tonus. Les appuis financiers, sécuritaires et techniques nécessaires au développement émanant de la France sont bons à prendre.

Des entreprises françaises qui avaient quitté la Côte d'Ivoire sont revenues, tout comme de nouvelles entreprises se sont implantées, attirées par les conditions qui leur désormais accordées, ainsi que tous les efforts quotidiennement déployés par les pouvoirs publics, en vue de revivifier l'économie nationale qui est en croissance continue.

En un mot, tout baigne. Et il ne fait l'ombre d'aucun doute que la visite qu'Alassane Ouattara vient de rendre à Emmanuel Macron contribuera à amplifier cette coopération. A donner surtout l'assurance au nouveau venu à l'Elysée de tout l'engagement et la volonté de la Côte d'Ivoire à poursuivre le chemin si noble de ces exemplaires relations ivoiro-françaises.

Une continuité dont il est très certainement attendu de la part du nouvellement élu français qu'il apporte sa note personnelle. Laquelle devra être de nature à en bonifier l'excellence au profit de tous. Et plus concrètement encore, à fortifier l'accompagnement de la Côte d'Ivoire dans la consolidation de ses acquis économiques marqués par une croissance forte, mais qui est à ce jour menacée par une baisse notable du prix mondial du cacao dont elle est la première productrice au monde.

Le cacao, faut-il le rappeler, représente la principale source de recette de l'Etat. C'est bien sur la base d'une telle espérance que les Ivoiriens, dans le respect de leur souveraineté et de celle de la France, restent à l'écoute des retombées de cette visite de leur Président à l'Elysée.

Cote d'Ivoire

Bouaké - Les filles sensibilisées aux grossesses en milieu scolaire

Pour éviter les grossesses qui vont hypothéquer leur avenir, les sages-femmes leur ont conseillé… Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.