13 Juin 2017

Afrique de l'Ouest: Les États membres de la CEDEAO conviendront d'un Tableau de bord régional de l'environnement des investissements pour mobiliser l'investissement en Afrique de l'Oues

Stimuler l’investissement régional en renforçant le dialogue national et régional 

LAGOS, Nigéria, 13 juin 2017 —  Du 13 au 14 juin 2017, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le Groupe de la Banque mondiale, organiseront conjointement la Table Ronde de la CEDEAO sur le Tableau de bord de l’environnement de l’investissement à Lagos, au Nigéria, financée par l’Union européenne dans le cadre du Projet d’amélioration de l’environnement des affaires et de l’investissement en Afrique de l’Ouest. Ce projet entend lever les obstacles à l’investissement privé productif dans la région, en remédiant aux faiblesses du cadre de gestion de ces investissements.

L’objectif de cette rencontre est de lancer un Tableau de bord de l’environnement des investissements de la CEDEAO, un outil innovant permettant à la Commission de la CEDEAO et aux décideurs nationaux d’identifier les entraves à l’investissement tant au plan national que régional; mesurer les progrès réalisés en matière de réformes des politiques d’investissement et de l’environnement d’investissement au niveau national; partager les bonnes pratiques et les projets de réformes des investissements au niveau national et régional et promouvoir l’instauration d’un environnement des investissements attractif et transparent pour renforcer un développement porté par le secteur privé en Afrique de l’Ouest. Plus de 70 représentants du secteur public et privé des quinze États membres de la CEDEAO ainsi que les représentants de la Commission de la CEDEAO, de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), de l’Union européenne et de la Banque mondiale assisteront à cette rencontre de deux jours.

« La CEDEAO veillera à mettre en œuvre les programmes permettant de réaliser l’intégration régionale et faire en sorte que cette intégration puisse se réaliser au profit des opérateurs du secteur privé et des populations d’Afrique de l’Ouest, » a indiqué M. Kalilou Traore, le commissaire de la CEDEAO chargé de l’Industrie et la Promotion du secteur privé. « Les critères de références du Tableau de bord de l’environnement des investissements découlent des bonnes pratiques internationales contenues dans le Cadre de politique d’investissement de la CEDEAO. L’approche équilibrée du Tableau de bord est de nature à favoriser les réformes nationales visant à harmoniser la politique régionale. »

Le projet apporte une assistance à la Commission de la CEDEAO pour faire avancer l’agenda d’intégration régionale en travaillant simultanément au niveau régional et national pour identifier, aborder et assurer le suivi des entraves spécifiques à l’expansion des investissements transfrontaliers. Le projet est le fer de lance d’une approche hybride unique. L’objectif est d’accorder des incitations aux États membres pour qu’ils adhérent aux critères/indicateurs de référence en matière de bonnes pratiques en vue de l‘intégration de ceux-ci dans les programmes de réformes d’investissement conformément au cadre régional de la CEDEAO en matière de Politique d’investissement. Le Tableau de bord permet d’appuyer et d’assurer le suivi de la mise en œuvre des réformes d’investissement dans les États membres de la CEDEAO en alignant les réformes nationales sur le cadre régional de la CEDEAO.

« Le fait que l’Union européenne appuie financièrement ce projet témoigne de l’engagement de la Commission à améliorer la compétitivité du secteur privé régional par le truchement du commerce et de l’investissement. Notre appui visant à améliorer les conditions relatives à l’investissement fait partie de l’appui prioritaire global que l’UE accorde à la CEDEAO et à l’Afrique de l’Ouest. Cette assistance est en cours depuis quelques temps et nous sommes déterminés à poursuivre cette assistance dans un nouveau cycle de développement allant de 2014 à 20120 » a indiqué Michel Arrion, chef de la Délégation de l’UE au Nigéria et auprès de la CEDEAO.

Au cœur de ce programme, il apparaît nécessaire de créer un solide mécanisme de dialogue régional public-privé. Le premier forum du dialogue a été initié à travers le premier atelier technique à Dakar en juin 2015 et depuis lors ce dialogue a connu des avancées au niveau national. Les plans d’action nationaux nous sont parvenus des six pays pilotes (notamment Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal, Ghana, Nigéria et Sierra Leone) en vue d’un engagement régional au suivi formel du tableau de bord régional. Les autres pays sont invités en qualité d’observateurs pour les aider dans le cadre de l’élaboration du travail futur. Le résultat escompté de cette table ronde est de parvenir à un accord avec les six pays pilotes sur les réformes spécifiques nationales qui feront l‘objet d’un suivi au moyen du Tableau de Bord.

« L’Afrique de l’Ouest regorge d’énormes potentiels pour renforcer sa compétitive et accroître les flux d’investissement pouvant impulser la croissance, réduire la pauvreté, et créer des emplois dans la région. Le Groupe de la Banque mondiale se félicite de pouvoir travailler en partenariat avec les organisations régionales, les Etats membres, le secteur privé et les partenaires au développement pour venir en aide à ces pays dans le but de surmonter les défis en matière d’investissement le long des principaux corridors commerciaux, et améliorer leur compétitivité dans l’économie mondiale. » a indiqué Eme Essien, directeur pays de IFC au Nigéria, filiale du Groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé.

Le Projet d’amélioration de l’Environnement des affaires et d’investissement en Afrique de l’Ouest est une initiative quadriennale d’un montant de 7,7 millions d’euros lancé en novembre 2014. Le projet est financé par l’Union européenne et vise à soutenir la Commission de la CEDEAO et les États membres de la CEDEAO pour la suppression des contraintes/barrières relatives aux investissements et promouvoir l’expansion régionale des investissements transfrontaliers. Le Projet est mis en œuvre par le Groupe Banque mondiale, qui fournit de l’assistance technique toute en collaborant avec la Commission de la CEDEAO, les États membres, et les associations du milieu des affaires, en vue de concevoir et de mettre en œuvre le Tableau de bord de l’environnement des Affaires.

Pour plus d’informations, prière contacter: Commission de la CEDEAO: à Abuja, Liberor Doscof Aho, Directeur de Communication par intérim, +234(0)706 418 9249, laho@ecowas.int  Union européenne: à Abuja, Modestus Chukwulaka, Chargé de medias et de l’information, +234(0)94617800 ext 204, modestus.chukwulaka@eeas.europa.eu Groupe de la Banque mondiale: à Abuja, Olufunke Modupe Olufon, Chargée de Communication principale, +234(0)8149921055, oolufon@worldbank.org

Afrique de l'Ouest

Mondial U17 - Le Mali surclasse l'Irak et se qualifie pour les quarts

L'équipe nationale de football du Mali des moins de 17 ans s'est qualifiée pour les quarts de finale de la… Plus »

Copyright © 2017 World Bank. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.