14 Juin 2017

Mali: Le journal Le Sphinx, accusé de diffamation par le fils d'IBK, en procès

Après une première audience il y a 15 jours, un procès a démarré ce 14 juin à Bamako, au Mali dans l'affaire qui oppose Karim Keïta au journal Le Sphinx. Le fils du président réclame 4 milliards de francs CFA (6 millions d'euros) à l'hebdomadaire pour diffamation. En cause, un article titré « Les Hirondelles, rebaptisé hôtel Sefeto, vient d'être acheté par le nouveau nabab de Bamako, Karim Kéïta, à 4 milliards de francs CFA ».

Les débats ont été particulièrement houleux ce 14 juin au matin au tribunal de la commune III de Bamako, au Mali. Le plaignant, Karim Keïta, député et fils du président de la République, était absent à la barre, contrairement à l'accusé, Adama Dramé, directeur de publication du Sphinx, un hebdomadaire d'investigation.

Le premier accuse le second de l'avoir diffamé et réclame 4 milliards de francs CFA (6 millions d'euros) de dommages et intérêts. Une véritable passe d'armes a eu lieu ce 14 juin entre les avocats de la partie civile et de la défense.

Procès politique

Ces derniers sont les premiers à être montés au créneau. Ils ont demandé la nullité de la procédure et l'arrêt des poursuites. Les avocats de la partie civile, qui ont parlé de mesure dilatoire, ont demandé à entrer dans le fond du dossier.

De son côté, le procureur de la République a attaqué la défense, qui est revenue à la barre pour demander si le magistrat n'était pas « en mission ». Le ton est monté et les esprits se sont chauffés. Le président du tribunal a fini par annoncer une suspension de séance.

Les avocats de la défense ont alors décidé de claquer la porte et le journaliste Adama Dramé a eu le temps de déclarer à la barre : « C'est un procès politique. Je me défendrai jusqu'au bout ».

Mali

Sénégal 105 Guinée 39, l'Afrobasket dames 2017 démarre fort

Début ce vendredi à Bamako au Mali de l'Afrobasket 2017 dames. 12 pays à l'assaut de la succession… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.