14 Juin 2017

Congo-Brazzaville: Internet est coupé au pays

Les internautes n'ont plus accès à internet depuis dimanche dernier. Selon des sources officielles, un bateau de pêche aurait sectionné un câble sous-marin Wacs, West Africa Câble System, par lequel transite internet.

Des techniciens sont à pied d'œuvre pour remédier au dommage. Cependant, les raisons invoquées ne convainquent pas tout le monde. Surtout que le câble sous-marin Wacs, West Africa Câble System est supposé être enfoui profondément. En plus, pour des raisons de sécurité, les bateaux sont censés éviter de naviguer dans la zone où est enfoui ce câble sous-marin. Ce type de dommage est déjà arrivé au Bénin, se souvient l'universitaire Qemal Affagnon d'Internet Sans Frontières.

" Cette histoire me rappelle justement une autre histoire qui a eu lieu au Bénin en 2011. Le câble sous-marin SAT3 de Bénin Telekom avait également été sectionné en haute mer. Malheureusement, une fois de plus, ce genre de situation met en cause à nouveau la responsabilité du gouvernement dans les contrats qui sont négociés dans l'installation des câbles sous-marins de ces autoroutes par lesquels transitent les informations numériques. Le New-York time avait révélé qu'à plusieurs reprises, certains requins s'attaquaient aux câbles qui n'étaient pas bien enfoui sous la mer "

Le pouvoir a t-il une main derrière?

A bientôt trois semaines des élections législatives, Jean-Claude Mayima-Mbemba, le président de l'Association « Unis Congo » estime que le gouvernement congolais a tout simplement voulu verrouiller la communication sur la Toile. Contacté, Pascal Tsaty Mabiala, le président de l'Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), la principale formation de l'opposition, croit lui fermement que la coupure d'internet dans son pays est due à cet accident causé par le bateau de pêche. Et que par conséquent, il ne faut pas chercher plus loin.

" Pourquoi il couperait internet maintenant. Il n'ya pas d'enjeux. Puisque les élections auront lieu dans trois semaines. Généralement, ils coupent internet la veille. Et puis, ils rétablissent deux jours après. Même nous, de l'opposition nous croyons que c'est un accident. Et au moment où nous avons une crise économique, l'Etat peut de son propre gré s'attaquer comme ça à internet ? Parce qu'il y a des compagnies qui subissent de plein fouet cette coupure. C'est le gouvernement le plus stupide au m0onde qui ferait cela ".

Les Congolais devraient encore patienter pendant au moins 7 semaines avant d'espérer surfer sur internet. C'est ce que nous a confié une source au ministère de la communication jointe à Brazzaville.

Congo-Brazzaville

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.