15 Juin 2017

Congo-Kinshasa: Justice internationale - Alexis Thambwe Mwamba rattrapé par son passé

Photo: lephareonline
Ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba

Arrêté à Bruxelles 14 juin, le ministre congolais de la justice qui fait l'objet d'une plainte pour crime contre l'humanité, est interdit de quitter la Belgique avant le jour de son audition le 22 juin 2017 par la justice de son pays la Belgique. Par ailleurs son Passeport a ete saisi.

Décidément, les choses se gâtent de plus en plus pour Alexis Thambwe Mwamba. Chargé à la suite des évasions massives des prisonniers lesquelles lui a valu une motion de défiance à la Chambre basse, le ministre de la justice n'est pas au bout de ses peines. Il vient d'être rattrapé par son passé dans une affaire qui remonte à 1998 lorsqu'il évoluait encore sous le statut de RCD. Cette rébellion installée à Goma avait combattu avec acharnement le régime de Kinshasa jusqu'à interdire le survol du territoire sous son contrôle de tout aéronef provenant d'ailleurs, pour des raisons sécuritaires.

La compagnie Congo Airlines a fait les frais de cette espèce de suspicion généralisée qui avait envahi les leaders de cette rébellion. La destruction en plein vol de son Boeing 727 en constitue une preuve. Les faits se sont déroulés aux abords de Kindu dans un contexte de guerre le 18 octobre 1998. Les cinquante personnes dont quarante-trois civils, essentiellement des femmes et des enfants, et sept membres d'équipage ont péri à la suite du crash.

Le ministre congolais de la justice dont le nom est cité, à tort ou à raison, dans cette affaire fait l'objet d'une plainte en Belgique initiée par les familles des victimes. La plainte porte également sur des détournements des biens publics, un volet du dossier dans lequel le nom de la fille du ministre est aussi mentionné. D'après la Libre Belgique qui livre cette information, le ministre Thambwé Mwamba aurait, à l'époque des faits, justifié le tir d'un missile sur l'appareil par le fait que l'avion était sur le point d'atterrir à Kindu avec des militaires pro-Kabila que le RCD combattait.

La plainte, d'après la source, a été introduite par l'avocat Alexis Deswaef il y a près d'un mois et le juge Michel Claise a été désigné par le parquet de Bruxelles pour se charger de l'instruction de l'affaire. « Le cas de Thambwe Mwamba est traité en Belgique parce qu'il est résident belge et donc le juge est compétent », a déclaré Paul Nsapu de la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme) au cours d'une conférence de presse organisée ce 15 juin 2017 à Bruxelles. Il a appelé les autres victimes à se manifester et en précisant que les actions de ce type vont se poursuivre.

En savoir plus

Oscar Rachidi Akida - «Thambwe Mwamba avait exprimé sa satisfaction pour avoir abattu cet avion»

Oscar Rachidi Akida est le président de la Ligue contre la corruption et la fraude, l'une des organisations qui… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.