15 Juin 2017

Congo-Kinshasa: Alexis Thambwe Mwamba - Une vieille polémique refait surface en Belgique !

Photo: lephareonline
Ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba

Alexis Thambwe Mwamba est, à en croire le quotidien La Libre Belgique, attendu impatiemment devant le parquet de Bruxelles, pour comparaître devant le juge Michel Claise.

Mais pourquoi ? Aux dernières nouvelles, une plainte aurait été déposée contre lui par l'avocat Alexis Deswaef, au nom des familles biologiques des victimes de l'abattage, en date du 10 octobre 1998, d'un Boeing 727 de la compagnie Congo Airlines, CAL en sigle, par un missile «SAM» tiré jadis par les rebelles du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD), causant une cinquantaine des morts.

Le Ministre d'Etat en charge de la justice, Alexis Thambwe Mwamba, est visé par une enquête belge, sur une vieille controverse qui date, à ce jour, de 19 ans.

Tout serait parti d'une plainte déposée contre lui par un avocat belge du nom d'Alexis Deswaef, au nom des familles biologiques des victimes d'un avion de CAL écrasé par un missile de la rébellion du RCD.

Est-ce un scénario manigancé, ou c'est une simple coïncidence ? Tout porte à croire que c'est une occasion bien saisie par les accusateurs, surtout que leurs arguments ont de quoi léser.

Car, si depuis l'époque cette affaire avait perdu son ampleur, aujourd'hui, le débat risque de prendre une sale tournure pour Thambwe Mwamba. Surtout que la Radio France Internationale révèle, par un élément sonore, la revendication de la paternité de cette attaque faite par M. Thambwe Alexis au lendemain de cette attaque criminelle. Comment faire pour se sortir de ce raffut dont la Belgique se dit avoir une compétence directe puisque la personne visée aurait un lien effectif avec le Royaume ? Difficile à imaginer. Sans nul doute, le Gouvernement congolais devra réagir, à l'immédiat pour le besoin de la cause, mais par quel canal, si celui emprunté par le numéro 2 du Gouvernement en charge des Affaires Etrangères, She Okitundu n'aura pas eu l'adhésion de tous les Députés à sa demande leur faite tout récemment ? Qu'est-ce qui se cache derrière tout ce cirque ? Même les bouches habituellement fouilles-merde s'abstiennent de placer mot dans cette affaire.

Alors que la situation du secteur qu'il chapeaute à l'interne pose problème, Thambwe Mwamba a de quoi s'inquiéter de celle qui, vieille de 19 ans, vient de lui sauter sur le visage sans qu'il ne la voit venir. Car, en plus des accusations du 10 octobre 1998, il y a le cas de détournement de fonds publics, lancé à sa fille Ngalula Fleur Thambwe Mwamba. Sans compter les récentes affaires liées à des traitements inhumains en RD Congo. Le Ministre doit faire ce qui est en son pouvoir pour chasser au loin tous ces yeux qui sont braqués sur sa personne, car cela devient très inquiétant.

En savoir plus

La justice belge ouvre une enquête pour crime contre l'humanité au pays

Le juge Michel Claise vient d'être désigné par le parquet de Bruxelles pour se charger de… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.