15 Juin 2017

Congo-Kinshasa: En visite à Tshikapa - Kabila laisse des traces à la REGIDESO !

Après Kananga et Mbuji-Mayi dans le Kasaï Oriental, c'est à Tshikapa que le Président de la République est allé dans le cadre de la continuation de sa tournée. Faisant la ronde de la Ville de Tshikapa, Joseph Kabila s'est rendu dans une station de captage, d'épuration et de distribution d'eau de la REGIDESO.

Dans les autres pages de son programme, étaient prévus des entretiens avec les différentes couches de la population afin de cogiter sur le comment de l'éradication une bonne fois pour toute, des atrocités qui tiennent pour coupables plusieurs groupes armés, dont le plus noté, opère sous la casquette de la Milice Kamuina Nsapu. La voix d'une source généralement fiable renseigne que cette visite du Chef de l'Etat est une opportunité pour lui de tâter les réalités sécuritaires du terrain afin de réfléchir pour tracer le chemin d'une paix durable dans cette province où les conflits intercommunautaires liés à la Milice Kamuina Nsapu fauchent nombreux compatriotes.

Tshikapa, le chef-lieu de la province du Kasaï a salué, dans la soirée de lundi 12 juin dernier, l'arrivée de Joseph Kabila. Pour y arriver, le Raïs a parcouru, par route, toute la nationale n°1, au départ de Kinshasa, en traversant les provinces du Kwango et du Kwilu. Cette visite du Chef de l'Etat, renseignent des sources proches de la présidence, s'inscrit dans la ligne droite du réconfort moral à la population du Kasaï affectée par les atrocités causées par le phénomène Kamuina Nsapu, dont parlent désormais toutes les bouches dans les salons de débats et éventuellement évaluer la situation sécuritaire.

Utile est ici de signaler qu'à sa descente de l'avion, le Chef de l'Etat se faisait attendre par une assez importante délégation composée du Vice-Premier Ministre, Ministre de l'Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, Crispin Atama Tabe, Ministre de la Défense nationale, le Gouverneur du Kasaï, Marc Manyanga, les Députés nationaux élus de cette province ainsi que d'autres autorités politico-administratives et militaires nationales et provinciales, sur le pont Loange qu'il inaugurait en 2010. C'est profitant de son séjour à Tshikapa que Joseph Kabila a inauguré, une station de captage, d'épuration et de distribution d'eau de la REGIDESO/Tshikapa. Il a, par la suite, reçu en audience une délégation des chefs coutumiers de la province.

Les véhicules auront eu tout intérêt de jalouser les pieds, car à son arrivée, le Chef de l'Etat, accompagné de sa délégation ont fait une marche à pieds, en commençant au pont Kasaï dans la commune de Dibumba jusqu'au gouvernorat où il a présidé une réunion sécuritaire peu avant d'embrasser la route de sa résidence temporaire de Tshikapa.

Pour Emmanuel Ramazani Shadary, utiliser la voie routière pour se rendre à Tshikapa, dénote du message du Président de la République aux populations de cette partie du pays qui, depuis décembre, subissent la cruauté de la Milice Kamuina Nsapu, qui laisse derrière elle des dégâts impressionnants. D'un côté, l'on crie à la mort d'hommes, incendie des maisons d'habitation, et de l'autre, l'on ne se perd dans les décomptes des déplacés pour non seulement rejoindre le Kwilu, mais aussi Lunda en Angola.

Il faut dire que ces violences qui ont éclaté depuis la mort du chef coutumier Kamuina Nsapu submergent tout le Grand Kasaï. Les congolais de la tribu Luba sont, quant à eux, taxés de complicité avec ces terroristes s'il faut désormais les appeler ainsi, au regard de leurs actes.

Dans le décombre de ces actes, nombreuses pertes en vies humaines et d'importants dégâts matériels, s'il ne faut passer outre les violations des droits de l'homme.

Congo-Kinshasa

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

L'assassinat en mars dernier de deux experts des Nations unies dans le Kasaï reste d'actualité. Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.