17 Juin 2017

Afrique du Sud: Cargo immobilisé - L'Office chérifien des phosphates en colère

La justice sud-africaine a ordonné jeudi 15 juin le maintien sous séquestre d'un cargo chargé de phosphates en provenance du Sahara occidental. Le cargo est bloqué depuis le début du mois de mai au large de Port Elizabeth, en Afrique du Sud, suite à une plainte des indépendantistes sahraouis du Front Polisario qui accusent l'Office chérifien des phosphates (OCP) de pillage des ressources du peuple sahraoui. La justice sud-africaine entend se prononcer sur le fond de l'affaire, mais aucune date n'a encore été fixée pour un procès.

L'affaire fait grand bruit au Maroc. Le 1er mai dernier, le NM Cherry Blossom chargé de 50 000 tonnes de phosphates extraits au Sahara occidental a été arraisonné par les autorités judiciaires de Port Elizabeth. Le navire y faisait escale avant de gagner la Nouvelle-Zélande.

La justice sud-africaine faisait suite à une plainte déposée par le Front Polisario, mouvement indépendantiste du Sahara occidental qui accuse l'Office chérifien des phosphates de piller les ressources du peuple sahraoui.

Depuis un mois, l'OCP tente de faire valoir qu'en vertu des lois marocaines, elle possède le droit d'exploiter et de vendre les phosphates du Sahara occidental. Et surtout qu'un Etat tiers n'est pas compétent pour juger ce contentieux. L'OCP s'appuie d'ailleurs sur une affaire similaire survenue au Panama le mois dernier. Le tribunal panaméen saisi par le Front Polisario s'était alors déclaré incompétent.

Mais à Port Elizabeth, la justice entend aller au fond de l'affaire, ce qui a provoqué une réaction outrée de l'OCP ainsi que des autorités marocaines. Le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi rejette la décision du tribunal sud-africain qu'il estime être en « contradiction avec le droit international ». Le gouvernement affirme aussi qu'il ripostera « avec toute la fermeté requise ».

Afrique du Sud

Affaire «GuptaLeaks» - Plusieurs pontes de l'ANC confirment la véracité des emails

En Afrique du Sud, l'affaire dite des «Gupta Leaks» continue de défrayer la chronique depuis… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.