17 Juin 2017

Sénégal: Mutisme du gouvernement sur la réforme des régimes de retraite - Le SAES decrête 72 heures et le maintien du boycott du Bac

Le Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur (Saes), persiste et signe dans son bras de fer avec le Gouvernement.

Dans un communiqué transmis à la presse, les enseignants de l'enseignement supérieur qui se disent déterminés à exiger le respect des accords et à ne subir aucune injustice sur la réforme des régimes de retraite, entendent va observer un autre mouvement d'humeur de 72 heures.

Aussi leur note informe-t-elle : « Le Président de la République préfère annoncer, à travers la presse étrangère, l'envoi, dès la semaine prochaine, du texte sur la réforme des régimes de retraite au Conseil des ministres puis à l'Assemblée Nationale. Face au mutisme et à la tentative de forcing du Gouvernement, le Saes reste ferme et déterminé à exiger le respect des accords et à ne subir aucune injustice sur la réforme des régimes de retraite ».

Et le texte de certifier que « Le Saes décrète un mot d'ordre de grève de 72H, les lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 juin 2017 ». Allant lis loin dans le durcissement de leur bras de fer avec les autorités, les enseignants du Supérieur ont en outre annoncé que leur syndicat va demander en outre à ses militants de maintenir le mot d'ordre de boycott de toutes les activités liées au Bac 2017. Comme pour dire que la session 2017 du Baccalauréat va de plus en plus les nuées s'amonceler au dessus de sa tête.

Sénégal

Audience renvoyée au 3 janvier pour Khalifa Sall

Au Sénégal, le procès de Khalifa Sall devait s'ouvrir ce jeudi 14 décembre. L'ancien maire… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.