18 Juin 2017

Congo-Kinshasa: PANECO - Bernard Kayumba veut conquérir les cœurs des jeunes kinois

De plus en plus, ce jeune parti politique affiche ses ambitions. Qui, il faut le dire, est de s'imposer sur la scène politique, d'imposer un tout nouveau leadership politique pour faire bouger les choses au pays.

Plus que déterminé à œuvrer avec des jeunes pour le renouvellement de la classe politique, le président du parti du nouvel élan du Congo (Paneco), Bernard Kayumba, enracine, jour après jour, les couleurs de sa formation politique dans le décor quotidien des Kinois. Ce, pour séduire et convaincre Kinshasa de la pertinence de sa vision et d'embarquer autant que possible les jeunes, les congolais...

Du camp Luka où flotte depuis plus d'une semaine l'étendard du Paneco, samedi 17 juin, c'était le tour de Barumbu de communier avec Bernard Kayumba sur la nouvelle idéologie politique plaçant les jeunes au centre de tout. S'imposer d'ici quelques mois comme une véritable machine des jeunes incontournables dans la prise des décisions du pays, le Paneco entend participer à l'évolution politique de la RDC. Ce qui motive le dynamisme de son président national qui va désormais de conquête en conquête, de l'adhésion massive des militants à l'implantation du parti dans les différents coins de la capitale. A Barumbu, au quartier... Le discours clair d'éveil et de responsabilité de la jeunesse prononcé après une brève visite au nouveau bureau de son parti a mis tous les militants et les curieux en haleine, déjouant ainsi tous ceux qui estiment que la jeunesse est en panne d'initiative.

Engagement

Dans le fond de son message très applaudi, Bernard Kayumba s'est appesanti avec ténacité, vigueur et courage, sur l'enrôlement des électeurs et les projets de microcrédit dès le mois de juillet prochain. Au sujet de l'enrôlement, celui qu'on surnomme le Macron congolais a appelé chaque habitant de Barumbu à obtenir sa carte d'électeur. «C'est en vue de sanctionner aux élections prochaines, les élus qui auront brillé par l'inaction», a-t-il insisté. Dans cette démarche, il veut permettre à Barumbu de changer de visage par l'implication de nouveaux élus. Le travail du Paneco est si considérable pour obtenir l'alternance par la jeunesse. «S'enrôler, c'est aimer son pays. C'est favoriser et consolider la démocratie qui ne présente qu'un seul schéma pour l'alternance, à savoir : les élections», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Bernard Kayumba a invité les jeunes à nourrir des ambitions. «Le Paneco est là pour canaliser vos rêves. Ensemble, il est possible de relever le défi de la gouvernance des jeunes et au don de soi pour la nation», a fait savoir le président Kayumba. Dans un autre registre, le président du Paneco a annoncé officiellement le lancement de la coopérative de microcrédit pour apporter de l'aide à la population de Barumbu. Après la Bourse Berkap, cette deuxième initiative a été très applaudie par l'assistance motivée à concrétiser son engagement politique dans ce jeune parti, avec un jeune leader et une vision nouvelle. Après le jeu de questions et réponses, la population a été séduite par le pragmatisme du président Bernard Kayumba qui est parti très satisfait des résultats de cette rencontre politique. Surpris par les nouvelles adhésions. Il a promis de revenir au plus vite pour inaugurer personnellement les nouveaux bureaux du Parti et octroyer les crédits aux premières personnes déjà au mois de juillet 2017.

Rappel

Pour rappel, avec la bourse d'études BERKA 2017-2018, des jeunes diplômés sont encouragés. Il suffit d'être de nationalité congolaise, être diplômé d'Etat et être âgé de 16 à 23 ans pour souscrire à cette bourse qui ne supporte que les frais académiques du boursier dans une université ou un institut supérieur public pour une durée de cinq ans équivalant aux cinq années académiques. Et la particularité, c'est qu'après les études, les dix boursiers vont pouvoir bénéficier d'une formation en élaboration et évaluation de projet et d'un prêt leur permettant de créer des PME et de devenir des chefs d'entreprises.

Congo-Kinshasa

RDC au Conseil des Droits de l'homme de l'ONU - La LUCHA et l'ASADHO contestent !

Au moment où le régime de Kinshasa parle d'une victoire diplomatique, les mouvements citoyens ainsi que… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.