18 Juin 2017

Afrique de l'Ouest: 41e Assemblée générale de l'OLAO

Les rideaux sont tombés sur la 41e Assemblée générale de l'Office de liaison de l'Afrique de l'Ouest (OLAO), le vendredi 16 juin 2017, avec la cérémonie de clôture au ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants. On note d'importantes décisions prises par les participants.

Les travaux en session de la 41e Assemblée générale de l'OLAO, repartis en quatre séances plénières, se sont déroulés à Pacific hôtel. Ces travaux ont abouti à la prise d'importantes décisions. Sur le plan statutaire, l'Assemblée générale a adopté, entre autres, le procès verbal de la 40e Assemblée générale de Dakar au Sénégal, les différents rapports présentés et les recommandations proposés. L'Assemblée générale a procédé à la réélection du lieutenant-colonel Souleymane Dosso de la Côte d'Ivoire au poste de secrétaire général pour un mandat de quatre ans. Sur le plan organisationnel, l'Assemblée générale a instruit le secrétaire général à rechercher des partenaires pour soutenir l'OLAO dans l'accomplissement de sa mission et ce, dans tous les pays-membres. Elle engage, sur le plan financier, le secrétaire général à exhorter les pays- membres à s'acquitter de leurs contributions financières annuelles, à gérer efficacement les fonds mobilisés dans le respect de l'orthodoxie financière et des décisions prises par le collège des délégués, à commettre un audit pour le contrôle des comptes de l'Office.

Lors de son intervention à la cérémonie de clôture de la 41e Assemblée générale de l'OLAO, le président de l'Office, le colonel David Kabré, a réitéré au nom de toutes les délégations présentes, des remerciements à l'endroit des plus hautes autorités politiques et militaires du Burkina Faso et avec à leur tête le président du Faso, chef suprême des armées, pour avoir rendu possible la tenue de cette Assemblée générale couplée avec le championnat de volley-ball. Le secrétaire général du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants, Justin Sannoubomé Somé, représentant le ministre, a témoigné la gratitude du gouvernement burkinabè à l'endroit du Conseil international du sport militaire (CISM) pour les distinctions auxquelles ont été élevées des personnalités burkinabè dont le président du Faso, chef suprême des armées qui a reçu le Grand cordon dans l'ordre du mérite du CISM. " Après trois jours d'échanges entre délégués CISM des différents pays- membres de l'OLAO, autour de votre structure faîtière, je me réjouis des conclusions auxquelles vous êtes parvenus... Je vous exhorte à relancer les pays-membres en situation de non activité afin de rendre pérenne l'Office. Pour sa part, le Burkina Faso jouera sa participation auprès de ses pairs pour une relance de vos activités à travers vos rencontres statutaires et les compétitions sportives", a-t-il ajouté.

Quatre personnalités ont reçu des distinctions honorifiques. Jean Yaméogo, président du Comité national olympique et des sports burkinabè (CNOSB), a été fait officier dans l'Ordre du mérite du CISM. Mme Suzanne Coulibaly, secrétaire de l'OLAO, le lieutenant-colonel Souleymane Dosso, secrétaire général de l'OLAO, le colonel Isaac Adelakun, officier chargé des techniques sportives à l'OLAO, ont été faits chevaliers dans l'Ordre du mérite du CISM. Rendez-vous est pris pour la 42e Assemblée générale de l'Office à Banjul en Gambie en 2018.

Burkina Faso

Procès Compaoré - Un projet de loi modifie le fonctionnement de la Haute Cour de justice

Au Burkina Faso, le gouvernement vient de transmettre à l'Assemblée nationale un projet de loi sur la… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.