18 Juin 2017

Burkina Faso: Ziniaré - Un budget supplémentaire de plus de 175 millions adopté

Le conseil municipal de Ziniaré a tenu sa deuxième session ordinaire de l'année, du 12 au 14 juin 2017. Cette session a été consacrée à l'examen et à l'adoption du compte administratif et de gestion de l'exercice 2016 et du budget supplémentaire, gestion 2017.

La deuxième session ordinaire du conseil municipal de Ziniaré, tenue du 12 au 14 juin 2017, a été consacrée à l'examen et à l'adoption du compte administratif, du compte de gestion de l'année 2016 et du budget supplémentaire, gestion 2017. « Je vous souhaite à toutes et à tous la bienvenue à cette session budgétaire. Comme de coutume, je souhaite une pleine participation aux échanges et dans le respect et la courtoisie>>, a indiqué à l'ouverture des travaux, le maire de la commune, Pascal Compaoré.

Pour permettre aux conseillers municipaux d'être au même niveau d'information, une communication sur le cycle budgétaire, les principes et procédures d'élaboration leur a été faite. Après amendement et adoption du procès-verbal de la dernière session, les élus se sont penchés sur l'examen du compte administratif 2016. Sur un budget de 757 310 013 FCFA, le montant recouvré s'est élevé à 810 080 565 FCFA, soit un taux de recouvrement de 106,96%. Les dépenses se sont élevées à 487 184 382 FCFA, soit un taux d'exécution de 60,14%, dégageant ainsi un excédent de 322 896 183 FCFA. « Ce budget excédentaire est à mettre à l'actif de tous les services techniques qui nous accompagnent à savoir : le trésor, les impôts, le contrôle financier, les collecteurs, la régie.

Il est également à mettre à l'actif de la population de Ziniaré qui est en train de comprendre que la commune ne peut se bâtir sans la contribution, sans la participation citoyenne des populations de Ziniaré. Cela est à mettre aussi à l'actif des conseillers municipaux qui, chacun à son niveau, jouent un rôle essentiel dans la mobilisation des recettes de la commune, dans la promotion d'un civisme fiscal », a confié le maire de la commune à l'issue de l'adoption du compte administratif. « Cet excédent budgétaire est dû au fait que le budget primitif et le budget supplémentaire ont été votés par la délégation spéciale qui avait fait ses programmations.

C'est dire que nous, nous sommes venus exécuter un budget que nous n'avons pas élaboré », a-t-il justifié. Après examen, le budget supplémentaire a été adopté à l'unanimité et par acclamation en recettes et en dépenses à la somme de 175 392 347 FCFA. « Pour 2017, nous sommes en train de conduire le budget avec un plan de développement communal.

Donc, il y aura cette année beaucoup d'investissements à réaliser : la construction d'écoles et leur équipement, l'appui des écoles en matériel, au niveau des formations sanitaires, au niveau de la mobilité à l'intérieur de la commune. Il est prévu aussi le renforcement des capacités des acteurs et plusieurs autres activités», a annoncé le maire Pascal Compaoré. Plusieurs délibérations ont été adoptées au cours de cette session budgétaire par les conseillers municipaux. Les membres du conseil municipal ont également eu droit à deux communications lors des travaux.

Le délégué régional du Médiateur du Faso, Abdoulaye Bologo, est venu s'entretenir avec les élus sur les missions et attributions, l'organisation et le fonctionnement de l'institution, les litiges qui peuvent être soumis au Médiateur du Faso. Le directeur général du contrôle des opérations d'aménagement et de construction, Claude Marcel Kyelem, a présenté aux élus la loi réglementant les aménagements urbains et les constructions. Pour une appropriation de cette loi par les populations, M. Kyelem a annoncé une campagne de sensibilisation courant cette année dans la commune de Ziniaré.

Burkina Faso

Arrestation de Pascal Zaida - Un recadrage des Osc s'impose

Pascal Zaïda, le patron du Cadre d'expression démocratique (CED), avait prévenu qu'il tiendrait un… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.