19 Juin 2017

Congo-Kinshasa: La Banque centrale suit de près les opérations de liquidation de la Fibank

À la Banque centrale du Congo (BCC), les opérations de liquidation de la Fibank sont suivies de très près. Le directeur général de la politique monétaire et opérations bancaires de la BCC, Jean-Louis Kayembe, a effectué une visite de travail à Afriland first bank pour évaluer la reprise effective des activités de la Fibank par Afriland. Président du comité de suivi de la paie, il a voulu également s'assurer de la régularité de la paie des agents de l'État autrefois payés dans les guichets de la Fibank.

C'est une double mission que le directeur général en charge de la politique monétaire et des opérations bancaires de la Banque centrale du Congo, Jean-Louis Kayembe, a effectué, samedi 17 juin au siège d'Afriland située au croisement des avenues des Forces armées (ex-Haut commandement) et du boulevard du 30 juin à Kinshasa, à savoir : évaluer après la décision de liquidation de la Fibank, la reprise effective des activités de la Fibank à Afriland first bank et se rassurer, dans sa casquette de président du comité de suivi de la paie, sur la prise en charge des fonctionnaires de l'Etat qui étaient payé par la Fibank.

Reçu par le Dg d'Afriland SuaïbuAbary, le Dg de la BCC Jean-Louis Kayembe a effectué la ronde des différents services à Afriland avant de faire un constat positif en ces termes : « Je suis ici dans le cadre d'une visite d'évaluation, comme vous le savez, le gouverneur de la Banque centrale du Congo a pris une décision de liquidation-transfert de la Fibank à Afriland. Une semaine après la prise de cette décision, nous avons estimé que c'était important d'effectuer une visite sur le terrain de manière à faire une évaluation de cette reprise effective des activités de la Fibank par Afriland Bank. Je suis très heureux de vous confirmer que cette opération a été un succès ».

Et de poursuivre : « Nous avons été édifiés sur le dispositif qui a été mis en place pour accueillir les clients de l'ex-Fibank et comment ces clients sont traités. Nous avons trouvé ce dispositif efficace. C'est que l'autorité monétaire a souligné : une liquidation qui n'entraine pas la perte des dépôts de la part de la clientèle de l'ex-Fibank. Maintenant c'est une réalité, tous les clients qui étaient chez Fibank actuellement sont clients d'Afriland Bank et ils sont en possession de leur argent. Vous avez des témoignages. Nous sommes satisfaits de ce transfert et de la prise ne charge des nouveaux clients de l'ex-Fibank ici au niveau d'Afriland Bank ».

Par ailleurs, en sa qualité de président du comité de suivi de la paie des agents et fonctionnaires de l'Etat, Jean-Louis Kayembe a tenu à se rassurer sur la prise en charge des fonctionnaires qui étaient payés à la Fibank transférés à Afriland bank.« Globalement, on peut dire que tout se passe très bien. Pas d'engouement, pas de précipitation, pas de ruée, il n'y a pas de crainte du tout. Les gens sont assurés qu'ils sont entre les bonnes mains et que donc pour une fois, les gens ne perdent pas leur argent. Il y a continuité de l'activité et le système a gagné en termes de confiance. Nous avons toutes les raisons de dire que cette liquidation reprise qui est une liquidation-transfert est bel et bien effective et elle est vraiment un franc succès pour la Banque centrale, en tout cas pour le système bancaire », a-t-il déclaré.

De son côté, le Dg d'Afriland, Suaïbu Abary a expliqué les dispositions prises pour faciliter l'accueil des nouveaux clients, ex-clients de la Fibank. «Dès le lendemain de la communication du gouverneur, nous avons pris les dispositions pour mettre en place une transparence totale par rapport aux clients de l'ex-Fibank. Il fallait leur rassurer immédiatement dans toutes les agences, nous avons mis des banderoles pour que personne n'ignore les dispositions à prendre. Il leur suffisait simplement d'aller certifier leurs comptes auprès du liquidateur qui doit se rassurer sur leur solde et leur identité et les dossiers sont transmis à Afriland First bank. Dès que nous recevons les dossiers, les clients qui se présentent sont immédiatement enrôlés. Nous avons mis en place un dispositif qui les accueille facilement. Ils sont renseignés et pris en charge. Et pour les dossiers complets à la réception, les comptes sont automatiquement ouverts et la disponibilité de leurs avoirs immédiate. Pour ceux qui n'ont pas des dossiers complets, ils ont la liste complète de la documentation à compléter ».

Congo-Kinshasa

Experts de l'ONU tués en RDC - Début des interrogatoires pour quatre des accusés

C'est la suite des audiences du procès des assassins présumés des deux experts de l'ONU tués… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.