19 Juin 2017

Tunisie: 30.000 candidats en lice

On prévoit la participation de 30.040 candidats inscrits contre 32.089 l'année dernière. Il faut rappeler, toutefois, que les effectifs des élèves inscrits dans les collèges d'enseignement général et technique s'élèvent à près de 125.000.

La participation est, tout simplement, modeste. Cette désaffection s'expliquerait par le fait que cet examen ne représente pas un véritable enjeu à l'exception de ceux qui cherchent à passer dans les lycées pilotes.

A cet égard, les Tunisiens ne savent pas encore si cet examen sera le dernier avant l'instauration de l'examen obligatoire.

La valse des décisions de la part du ministère et le refus de la part des syndicats n'ont pas contribué à clarifier une situation déjà floue.

Retiendra-t-on l'option d'un Dfeeb obligatoire à partir de l'année prochaine ou continuera-t-on dans cette même voie ? Qui des syndicats ou du ministère imposera son point de vue ?

Si l'on s'en tient aux déclarations officielles, c'est la continuité qui prévaudra dans le cadre des prérogatives du département.

En tout cas, ce qui est sûr pour cette année, c'est que le Dfeeb permettra à tous ceux qui obtiendront une moyenne égale ou supérieure à 15/20 de briguer une place dans un lycée pilote parmi les 3.175 offertes.

Les lauréats seront choisis par ordre de mérite dans la limite des places disponibles. Seuls les candidats qui ont fait la demande d'admission dans ces établissements seront pris en compte. D'autres conditions seront exigées comme l'âge (être âgé de 16 ans au 15 septembre 2017) ou le fait de n'avoir jamais redoublé durant toute la scolarité.

A cet effet, il faut noter que les admis seront affectés, par la suite, dans un lycée relevant de la région à laquelle ils appartiennent. Le lycée pilote Bourguiba a un statut particulier dans la mesure où il est accessible à tous les candidats du Grand-Tunis. D'ailleurs, cette année, il met à la disposition des candidats 375 places.

Le ministère a réservé 267 centres d'écrit, 27 de dépôt, 4 de collecte et de distribution ainsi que 6 centres de correction.

Il serait bon, également, d'avoir une idée sur les résultats de la session du Dfeeb pour 2016. S'agissant du taux de réussite, il avait atteint 51,7% pour le Dfeeb général et 53,39 % pour le Dfeeb technique. 14.612 candidats avaient été admis dont 856 issus du privé contre 2.542 rachetés (8,99%) et 13.652 refusés (48,3%). La moyenne la plus élevée enregistrée dans le Dfeeb général était de 19,25/20.

Programme

Sachant que les deux Dfeeb se dérouleront en parallèle, il faut noter que les deux groupes de candidats (ceux qui passent le général et ceux qui passent le technique) subiront 4 matières semblables. La seule différence se situera au deuxième jour où les généralistes passeront l'épreuve des sciences de la vie et de la terre alors que leurs camarades techniciens plancheront sur les sciences physiques.

C'est ainsi que le premier jour, aujourd'hui lundi 19 juin, tout le monde passera l'arabe (rédaction pour les généralistes de 8h00 à 10h00) et de 8h00 à 9h00 pour les techniciens. De 10h30 à 11h30 ce sera au tour de l'anglais.

Le deuxième jour comprendra le français de 8h00 à 10h00 pour les généralistes et de 8h00 à 9h00 pour les techniciens. De 10h30 à 11h30 ces derniers passeront l'épreuve de physique tandis que leurs camarades subiront celle des sciences de la vie et de la terre.

Le mercredi 21 juin sera consacré aux maths: une heure (de 8h00 à 9h00 pour les techniciens) et deux heures (de 8h00 à 10h00 pour les autres).

Tunisie

Trois décès causés par le virus H1N1

«Nous n'en sommes pas encore au stade d'épidémie, explique le Dr Amine Slim, responsable de… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.