19 Juin 2017

Guinée Equatoriale: Biens mal acquis - Teodorin Obiang face à la justice

C'est ce lundi que débute à Paris le procès du fils du président équato-guinéen. Egalement vice-président de son pays, Teodorin Obiang est accusé, entre autres, de blanchiment d'abus de biens sociaux et de corruption.

Après maints reports, c'est parti pour le procès dans l´affaire dite des biens mal acquis. Un procès que beaucoup d´analystes de l'africaine dont Seidik Abba journaliste et écrivain qualifient de bel exemple pour la lutte contre l´impunité en Afrique :

"C'est un procès pour l'exemple, car s'il se déroule bien et que des condamnations s'en suivent, les autres procès qui sont en cours vont aboutir. Cela va permettre d'aller vers la fin de l'impunité pour les dirigeants qui détournent des biens dans leurs pays. On a trouvé des éléments de preuve dont un parc automobile incroyable dans une des villas de Teodorin. On a aussi trouvé des comptes bancaires, des fantaisies avec 18 millions d'euros de dépenses pour des biens culturels. N'y a-t-il pas d'autres priorités en Guinée-équatoriale ? Il y a une partie de la population qui n'a pas accès à l'eau potable et à l'éducation. Il y a des femmes n'ont pas accès à des maternités pour accoucher."

Le rôle de la France

Au delà de la lutte contre l'impunité, l'association Survie qui milite pour l'assainissement des relations entre la France et l'Afrique, espère beaucoup du procès de Teodorin Nguema Obiang - un grand déballage sur le rôle qu´a joué certaines entreprises françaises dans le mécanisme. Thomas Borrel porte parole de Survie:

"Pour nous, il s'agit de voir le rôle joué par certaines entreprises et banques françaises dans les mécanismes de corruption. Politiquement, il n'est pas normal d'accepter en France qu'il y ait un recel d'abus de biens sociaux, c'est-à-dire que des gens qui, dans leurs pays, ont potentiellement détourné des millions puissent les utiliser librement en France."

La Guinée équatoriale elle, n'a pas l'intention de baisser les bras. Le vendredi dernier, lors d'une conférence de presse, l'ambassadeur équato-guinéen en France, accompagné de l'avocat de l'État, a dénoncé ce qu´il appelle une "opération de diabolisation des dirigeants équato-guinéens". Il a notamment parlé d'un "tribunal médiatique", qui aurait condamné « Teodorin » avant même son jugement.

Guinée Equatoriale

Les avocats d'Obiang vont déposer une question prioritaire de constitutionnalité

Mercredi 28 juin à l'audience, la défense de Teodorin Obiang, le fils de l'actuel président de… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.