19 Juin 2017

Ile Maurice: Catastrophes naturelles - Les fonctionnaires formés à la réduction des risques

«Le cadre Sendai est important pour la réduction des risques. C'est pour cela qu'il faut de la formation à tous les niveaux», explique Sarah Wade Apicella, chargée de programme au United Nation Office for Disaster Risk Reduction (UNSIDR). En fait, ce cadre d'action a été adopté lors de la troisième Conférence mondiale de l'Organisation des Nations unies (ONU). Celle-ci avait lieu à Sendai au Japon le 18 mars 2015. En somme, il s'agit d'un outil international pour la réduction des risques liés aux catastrophes naturelles. Ce programme se focalise également sur la santé, le développement durable et les changements climatiques. Il s'étale jusqu'en 2030.

Ce lundi 19 juin, une session de formation a eu lieu à Bagatelle pour des fonctionnaires de différents secteurs. Elle se tiendra jusqu'au mercredi 21 juin. Cet atelier est organisé par les ministères de la Sécurité sociale et de l'Environnement. «Nous allons former une partie des fonctionnaires qui iront à leur tour assurer des formations dans leurs ministères respectifs», explique Khemraj Servansing, officier en charge du National Disaster Risk Reduction and Management Centre (NDRMC). «Il ne faut pas se baser uniquement sur le cadre Sendai mais aussi sur les outils à la disposition de Maurice pour réduire les risques liés aux catastrophes naturelles», ajoute-t-il.

Par ailleurs, Khemrah Servansing affirme que le travail des consultants sur le système d'alerte avancé pour les catastrophes est pratiquement terminé. L'appel d'offres international pour la mise en application de ce dispositif sera bientôt lancé.

Ile Maurice

Meurtre - Deux cousins condamnés à 27 ans de prison

Le couperet est tombé le mercredi 28 juin en cour d'Assises. Ramchurun Garburrun et Sailesh Kumar Mookteram, deux… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.