19 Juin 2017

Burkina Faso: Baccalauréat 2017 - Le message du ministre de l'Enseignement supérieur

L'année scolaire et académique 2016-2017 a été relativement calme. Les activités pédagogiques se sont très bien déroulées dans l'ensemble, au grand bénéfice des apprenants. Cela a été possible grâce à l'engagement des élèves et étudiants, à l'accompagnement des personnels administratifs, d'enseignement et d'encadrement, mais aussi de par le soutien des partenaires sociaux et des parents d'élèves.

Le dialogue social qui a prévalu tout au long de l'année a permis aux différents acteurs et partenaires du système éducatif de fédérer leurs efforts dans la recherche de solutions à leurs préoccupations.

Au total, 75 959 candidats composeront cette année pour le baccalauréat contre 71 712 en 2016. Cela représente une progression des effectifs de 5,92 %. Cette année, à l'instar des années précédentes, les préparatifs de l'examen du baccalauréat se sont bien déroulés en dépit de quelques difficultés rencontrées. La présente session va mobiliser plusieurs milliers d'acteurs au nombre desquels des chefs de centres, des présidents et secrétaires de jurys, des correcteurs, des examinateurs, des superviseurs, des financiers, des agents de sécurité, des agents de santé, etc.

Toutes les ressources humaines et matérielles ont été mobilisées. Par ailleurs, suite aux négociations avec les partenaires sociaux relatives aux indemnités et grâce à l'accompagnement du Gouvernement, le budget de l'ensemble de la session a été entièrement bouclé. C'est une enveloppe de quatre milliards vingt-six millions cinq cent quatre-vingt-seize mille sept cent cinquante (4 026 596 750) francs qui est consacrée à l'organisation du baccalauréat.

A la veille de l'examen, je demande aux élèves de travailler dans le calme et la sérénité afin d'aborder les épreuves avec le maximum de chance de réussite. Je les invite à se départir de toute attitude compromettante et de tout comportement frauduleux pouvant entraîner des conséquences fâcheuses. Je remercie tous les acteurs et partenaires sociaux de l'éducation ainsi que les forces de sécurité pour leur engagement dans l'organisation et le déroulement de l'examen. J'appelle les parents d'élèves à apporter leur soutien aux candidats dans cette période de composition.

Bonne chance et bon courage à tous et à toutes !

Chevalier de l'Ordre national

Burkina Faso

La justice refuse la liberté provisoire au général Diendéré

Au Burkina Faso, la liberté provisoire a été refusée au général Gilbert… Plus »

Copyright © 2017 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.