23 Juin 2017

Ouganda: En Ouganda, le 'Sommet de la solidarité' envers les réfugiés récolte 358 millions de dollars de promesses, selon l'ONU

Photo: ONU/Mark Garten
Le ’Sommet de la solidarité’ à Kampala, en Ouganda. Le Secrétaire général António Guterres (au centre) co-préside le sommet avec le Président ougandais Yoweri Museveni (à droite) et le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi (à gauche).

Le 'Sommet de la solidarité' envers les réfugiés organisé par l'Ouganda avec le soutien des Nations Unies a récolté vendredi 358 millions de dollars de promesses de la part des bailleurs de fonds, a annoncé l'ONU.

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a déclaré aux journalistes qu'il s'agissait d'un « bon point de départ » même si l'objectif de la conférence internationale était de recueillir 2 milliards de dollars pour répondre aux besoins humanitaires des réfugiés et des communautés d'accueil pour les quatre prochaines années.

Ce sommet, présidé par le Président ougandais Yoweri Museveni et le Secrétaire général, intervient alors que la population de réfugiés en Ouganda a plus que doublé en un an, passant de 500.000 à plus de 1,25 million, en grande partie en raison de l'afflux de personnes fuyant la violence et l'instabilité au Soudan du Sud.

M. Guterres, qui a visité jeudi le camp d'Imvepi dans le nord de l'Ouganda, où il a rencontré des réfugiés sud-soudanais et des représentants des autorités locales, a noté que la Banque mondiale et la Banque africaine de développement avaient promis un « financement innovant » pour des projets impliquant à la fois les réfugiés et les communautés locales.

« Nous ne pouvons pas nous arrêter là », a-t-il souligné, rappelant que plusieurs pays ont convenu de faire entrer en vigueur leurs promesses dans les semaines à venir.

A l'ouverture du 'Sommet de la solidarité' dans la capitale ougandaise Kampala, le chef de l'ONU a rappelé que le nord de l'Ouganda connaissait « le plus grand exode de réfugiés d'Afrique depuis le génocide rwandais », en 1994.

Selon lui, il faut que la communauté internationale reconnaisse que l'Ouganda a une politique exemplaire envers les réfugiés. « L'Ouganda demeure un symbole de l'intégrité du régime de protection des réfugiés qui n'est malheureusement pas respecté partout dans le monde », a-t-il dit.

« Toutes les portes ne sont pas ouvertes dans le monde. Tous les réfugiés ne sont pas acceptés, certains sont rejetés et parfois dans des pays beaucoup plus riches que l'Ouganda. Il faut donc examiner cet exemple et dire clairement que la communauté internationale doit rétablir l'intégrité du régime de protection des réfugiés partout dans le monde », a-t-il ajouté.

Le chef de l'ONU a estimé que la solidarité internationale avec l'Ouganda n'était pas une question de générosité mais une question de justice. « Cette solidarité internationale est absolument cruciale actuellement », a-t-il souligné.

En savoir plus

358 millions de dollars promis pour aider les réfugiés

En Ouganda s'est tenu ce vendredi 23 juin le Sommet de la solidarité pour les réfugiés… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.