24 Juin 2017

Sénégal: Pour la délivrance des cartes d'électeurs et l'organisation transparente des législatives - Wattu Sénégal envisage une marche nationale

La Coalition Gagnante/Wattu Senegaal n'agrée nullement la méthode de délivrance des cartes d'identité adoptée par le gouvernement, à quelques encablures des joutes du 30 juillet prochain.

Aussi a-t-elle appelé à la mobilisation générale pour « la délivrance des cartes d'électeurs et l'organisation transparente et équitable des élections législatives, dans le respect strict du calendrier républicain». Pour arriver à cette fin, le Pds et cie entendent d'ailleurs activer dans les prochains jours un plan d'actions dit « conséquent » avec une marche nationale « afin de combattre et éloigner toute velléité de confiscation de la volonté populaire».

«Le Gouvernement, en signant scandaleusement un marché de gré à gré de plus de 50 milliards F Cfa, ne cherchait rien d'autre qu'à fabriquer son propre fichier de 3 à 3,5 millions d'électeurs en se couvrant maladroitement du manteau de la Cedeao et, ce faisant, de confisquer le vote du peuple en choisissant ses propres électeurs », a d'emblée établi la Coalition Gagnante/Wattu Senegaal dans un communiqué en date d'hier, jeudi 23 juin. Et le Pds et ses alliés (And-Jef Decroix, Bokk Gis Gis, Tekki et cie) de poursuivre : « Cette stratégie a échoué. Il a été surpris par l'ampleur de la mobilisation des citoyens, avec près de 6,5 millions d'inscrits sur les listes électorales. Dès lors, le message populaire est clair : En finir avec le régime Faye-Sall ».

D'ailleurs, dira Wattu Senegaal ; «affolés » par cette perspective, les tenants du pouvoir cherchent, par tous les moyens, de « saboter les élections législatives du 30 juillet 2017 par une série d'actions ». Et la coalition de l'opposition de citer dans la foulée les actions qui lui semblent les plus marquantes : « les listes électorales provisoires publiées ne contiennent pas des données exigées par la loi électorale, notamment la filiation et le domicile de l'électeur; les numéros d'identification nationale de 12 chiffres qui figurent sur les listes provisoires sont faux, ceux-ci doivent comporter treize chiffres ; le parrainage à coups de centaines de millions d'une trentaine de listes de candidats pour créer la chienlit et entretenir la confusion ».

Loin de s'en limiter là, la Coalition Gagnante/Wattu Senegaal pointera également du doigt « la distribution sélective des cartes d'électeurs au profit de l'aristocratie de BBY, des bénéficiaires des bourses familiales traités comme du bétail électoral par le régime en place ». Et à contrario, diront le Pds et cie, les citoyens éprouvent de grandes difficultés à obtenir leurs cartes ventilées dans des lieux inappropriés ou perdues dans des cartons, lorsqu'elles ne sont pas enfouies sous terre.

Face à ce qu'elle qualifie ainsi de « complot électoral » d'un régime qui est allé jusqu'à interdire de fait « l'accès aux médias d'Etat à l'Opposition » et « embrigader la justice en faisant voter une loi visant à diviser la magistrature et à sélectionner les juges qui seront à sa solde par le biais d'une prolongation de l'âge de la retraite », Wattu Senegaal sonne le branle bas de combat. Aussi appelle-t-elle à la « mobilisation générale pour la délivrance des cartes d'électeurs et l'organisation transparente et équitable des élections législatives le 30 juillet 2017, dans le respect strict du calendrier républicain». Et pour matérialiser cette posture, la coalition regroupant le Pds et cie entend mettre en œuvre dans les prochains jours un plan d'actions « conséquent » dont une marche nationale, « afin de combattre et éloigner toute vélléité de confiscation de la volonté populaire ».

Sénégal

Tivaouane fait allégeance à Serigne Mbaye Sy Mansour

Tivaouane a un nouveau Khalife général. Serigne Babacar Sy dit Mbaye Sy Mansour a été… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.