25 Juin 2017

Afrique: Décédé à l'âge de 91 ans à Gaborone - Ketumile Masire - Une perte énorme pour l'Afrique !

Photo: Sam Mkokeli

C'est une véritable icône, une bibliothèque vivante, un serviteur fidèle et une figure emblématique que l'Afrique entière vient de perdre. Il s'agit de M. Ketumile Masire, ancien président de la République du Botswana et facilitateur du dialogue intercongolais, qui a tiré sa révérence, jeudi 22 juin 2017, à l'âge de 91 ans.

Ce sage africain laisse derrière lui un témoignage sobre et éloquent qui doit inspirer les Chefs d'Etat, en particulier. Pendant que la République Démocratique du Congo a été émiettée, avec divers groupes armés opérant dans l'Est du pays, dont le Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD/Goma et RCD/KML, le Mouvement de Libération du Congo (MLC) etc., soutenus par des armées étrangères, Ketumile Masire, ancien président botswanais fut désigné facilitateur du dialogue inter congolais (2000-2003).

C'est au travers sa médiation, du reste corsée, que les Congolais sont parvenus à un accord politique qui a mis autour d'une table 5 armées étrangères et qui a mis fin à cette guerre fratricide. Masire n'avait pas eu une tâche facile dans sa mission de bons offices certes, car, fortement récusé par Mzee Laurent-Désiré Kabila, ses bureaux ont été même scellés à Kinshasa par feu Gaëtan Kakudji, ministre de l'Intérieur de l'époque. C'est Joseph Kabila, lorsqu'il devient président de la République, succédant à son père Laurent-Désiré Kabila lâchement abattu au Palais de marbre, le 16 janvier 2001, qui va accepter plus tard que Masire Ketumile poursuive le travail qu'il avait commencé. Cette-fois là, ça sera à Gaborone, capitale du Botswana.

Un Modèle et fidèle serviteur

Quett Masire comme les Botswanais aimaient bien l'appeler, aurait eu une réputation hors pair d'un champion de la bonne gouvernance. Ce, pour avoir laissé dans l'escarcelle du trésor public de son pays pendant qu'il était président de la République, un excédant budgétaire de l'ordre d'un (1) milliard de dollar américain.

Il convient de rappeler ce fait anecdotique, que lorsqu'ils se déroulaient les travaux du dialogue inter congolais à Gaborone, le ministre botswanais de l'Intérieur a lancé un défi aux journalistes congolais, en mettant en jeu une cagnotte de 10 mille dollars à remettre à tout celui ou toute celle qui aurait décelé un trou, si négligeable soit-il, sur la chaussée. Personne n'a gagné cette mise, parce que de bout en bout, aucune fissure, sur n'importe quelle chaussée n'a été observée de toutes les routes du Botswana. Comme pour dire que toutes les routes botswanaises sont dans un état impeccable car, bien construites et bien entretenues. Les services concernés à cette tâche (Brigade de la voirie) y mettent tous les sérieux possible pour que la communication des masses soit fluide.

Les chagrins de Ntumba Luaba

Professeur de son état, Ntumba Luaba, ancien Secrétaire exécutif de la Conférence Internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), tout en rendant hommage à ce grand baobab d'Afrique, reste sidéré quant à la manière dont la RDC est réduite à un pays des dialogues. Il dénombre quinze (15), après le dialogue inter congolais facilité par Ketumile Masire. "Je constate qu'un homme qui a fait beaucoup à la République démocratique du Congo est parti, quinze ans après le dialogue inter congolais. Mais, il nous laisse pratiquement au stade du recommencement (... ). Ce sont les mêmes (acteurs politiques) avec lesquels, nous étions au Dialogue inter congolais, qui sont encore en bonne partie ici sur place, qui ont participé en octobre puis en décembre à d'autres dialogues", déplore-t-il.

Zoom sur Ketumile Joni Masire dit Quett Masire

Il est né le 23 juillet 1925 à Kanye (Protectorat du Bechuanaland) et mort le 22 juin 2017, à Gaborone (Botswana). L'homme d'Etat botswanais a été membre du parti démocratique. Président de la République du Botswana: 13 juillet 1980-1er avril 1998 (17 ans, 8 mois et 19 jours). Il avait été élu à la tête du Botswana après la mort du père de l'indépendance, Seretse Khama, et avait été réélu jusqu'en 1998 où il avait démissionné. Il était hospitalisé depuis une semaine pour une opération et avait été placé en soins intensifs. De son règne, il a laissé une croissance économique forte et une stabilité du pays marquant ses 18 années passées au pouvoir. Masire a également joué un rôle de médiateur dans plusieurs conflits sur le continent notamment, à Mozambique, dans les négociations de paix entre les rebelles de la Renamo et l'armée après seize ans de guerre civile. Il a été sollicité dans les résolutions des crises politiques entre le Kenya et Lesotho. En 1994, il avait aussi présidé un groupe "des personnalités éminentes", chargé d'enquêter sur le génocide au Rwanda. Le Botswana est gouverné depuis son indépendance par le parti démocratique du Botswana BDP, la formation de Ketumile Masire. Ce pays d'Afrique australe reste l'une des démocraties les plus stables d'Afrique.

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.