29 Juin 2017

Egypte: Le gouvernement augmente le prix du carburant pour réduire le déficit

Le gouvernement égyptien a annoncé jeudi matin, le 29 juin, une augmentation du prix du carburant allant de 40 à 50%. Le prix de la bonbonne de gaz, lui, a augmenté de 100%. Une mesure visant à réduire le déficit budgétaire mais qui provoquera une hausse généralisée des prix.

C'est pour prévenir une éventuelle flambée de colère populaire que le gouvernement a annoncé la hausse des prix du carburant au début d'un long week-end de trois jours. Une augmentation qui provoquera une flambée des prix généralisée et dont les effets se font déjà ressentir.

Des transporteurs routiers ont déjà annoncé que la hausse du diesel augmentera leurs coûts d'au moins 5%. Les minibus de transport collectifs ont, pour leur part, augmenté leurs prix de 10 % à 50%. Dans les milieux les plus défavorisés, on se plaint surtout de la hausse de la bonbonne de gaz qui a doublé de prix.

Pour tenter de prévenir le mécontentement le gouvernement avait annoncé, la semaine dernière, une augmentation de 15% des salaires et des retraites. Selon le premier ministre Chérif Ismaïl, la hausse des prix du carburant était « indispensable ». Elle permet de réduire 25% la facture des subventions du carburant. Un carburant qui reste subventionné à 50%.

Egypte

La Fiac 2017, entre le désir et l'enfer

Après avoir exposé depuis mardi 70 œuvres un peu partout dans les espaces publics de Paris, la Foire… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.