4 Juillet 2017

Cote d'Ivoire: Bombet parle aux cadres wê

éditorial

Après quelques semaines d'observation, vous tenez dans vos mains le numéro 2 du journal de Toulépleu. Nous avons mis plus d'un mois pour sortir cette édition mensuelle de votre journal.

Certes, cela dépasse la périodicité que nous avions indiquée, mais cela n'entame en rien le pari que vous et nous avons pris de doter notre département d'un journal qui parle exclusivement de lui, de ses fils et filles, de ses potentialités, de ses réalités, de ses espoirs, de ses douleurs, de ses envies et surtout de son épanouissement. Le défi pour nous, ce n'est pas de sortir un journal.

Mais de contribuer de façon significative à réaliser l'union et la cohésion pour un développement harmonieux du département de Toulépleu. Un illustre cadre de l'ouest, le ministre d'Etat Emile Constant Bombet s'adressant à ses frères et sœurs allés lui rendre visite, disait, il y a peu : « Il nous est difficile d'évoluer dans l'environnement, si la fraternité, l'union ne sont pas au rendez-vous. Même si vous vous prenez individuellement, vous avez tous les mêmes parcours que les jeunes frères d'ici et d'ailleurs... les chemins parcourus, les parchemins obtenus devraient vous hisser à des niveaux plus élevés que cela ?

Vous est-il arrivé un jour de vous interroger pourquoi vous stagnez ?...

Sans l'union, vous n'êtes rien. Sans la paix, vous n'êtes rien, quelle que soit votre formation. Il est temps que le peuple Wê en prenne conscience...

Qu'est-ce qu'un parti politique ?

C'est une association de circonstance, pour définir ensemble un objectif, aller de l'avant. Cela ne doit en aucun cas obérer la trame familiale, la fraternité qui devait nous unir. La quête du pouvoir, la quête du devenir, ne doit pas vous amener à oublier vos frères et sœurs. Si nous intégrons cela, le développement sera au rendez-vous, et je suis heureux que l'un de mes rêves se réalise aujourd'hui...

Le Peuple Wê a souffert. A nous de prendre le devant des choses, de nous donner la main, d'éviter de nous détruire. Lorsque l'un d'entre vous émerge, faites en sorte de le pousser, de le soutenir, cela lui donnera la force de tracter les autres. Or, malheureusement, lorsque l'un d'entre vous émerge, vous le tirez vers le bas. Et là, vous vous regardez tous. "On n'a rien fait pour nous". Ce ne sont pas les autres qui vont faire quelque chose pour nous. Nous-mêmes, qu'est-ce que nous avons fait pour nous ?

C'est la question que vous devez vous poser. Que faisons-nous pour nous-mêmes avant que les autres ne nous regardent ?... ».

Le doyen Bombet, haut cadre de la région, ne s'adresse pas à un seul département. Il s'adresse également à Toulépleu, en mettant le doigt sur ce qui devrait être désormais notre préoccupation. C'est dans l'union, la fraternité, la cohésion et dans la paix que les fils et filles de Toulépleu doivent travailler pour leur département, afin d'encourager tous ceux qui peuvent et doivent nous regarder.

Tel est le défi qui se dresse devant tous et que tous nous devons relever. "Le Journal de Toulépleu" tient à jouer pleinement sa partition, sans parti et au-delà des partis. Chacun à sa place, dans son domaine, selon ses compétences et capacités, est très utile, voir incontournable dans la construction de Toulépleu.

Cote d'Ivoire

18 octobre 1905 / 18 octobre 2017 - Félix Houphouët-Boigny aurait eu 112 ans aujourd'hui

Il y a parfois des parcours de vie, et particulièrement politiques qui sont une véritable source… Plus »

Copyright © 2017 Le Nouveau Réveil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.