6 Juillet 2017

Zambie: L'Etat d'urgence demandé par le président après une série d'incendies

En Zambie, plusieurs incendies ont eu lieu ces dernières semaines. Des marchés, des bâtiments publics, mais aussi ceux d'entreprises ont été touchés par le feu ou des actes de vandalisme. Le président parle d'actes criminels dans le but de déstabiliser le pays. Edgar Lungu demande donc au Parlement d'instaurer de l'état d'urgence.

« Je ne tolèrerai pas cette anarchie », a déclaré mercredi soir le président Edgar Lungu. La veille, mardi, le principal marché de la capitale Lusaka a été entièrement dévasté par le feu. Cet incendie s'inscrit dans une série d'actes vraisemblablement criminels qui endommagent des bâtiments publics, des entreprises, et des marchés depuis plusieurs semaines déjà en Zambie.

Le Cisca, un mouvement de la société civile, dénonce la proposition d'état d'urgence. Il rappelle dans un communiqué que l'acte d'incendie criminel ne constitue en aucun cas un élément perturbateur suffisant pour imposer une telle mesure aux citoyens zambiens.

La volonté du président d'instaurer l'état d'urgence intervient aussi dans un contexte de tensions croissantes. Le chef de l'opposition, Hakainde Hichilema, est poursuivi pour trahison et emprisonné depuis avril dernier.

A l'Assemblée, les députés de son parti contestent toujours les résultats de l'élection présidentielle d'août 2016, ce qui leur a d'ailleurs valu d'être suspendus de leurs fonctions pendant un mois en juin. L'opposition dénonce depuis une dérive autoritaire dans le pays.

Zambie

La police nationale expulse sept Zambiens pour entrée illégale

Sept citoyens de nationalité zambienne ont été détenus et renvoyés dans leur pays, au… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.