7 Juillet 2017

Mali: La CMA et la Plateforme violent à nouveau le cessez-le-feu

Photo: ONU / Sylvain Liechti
Des représentants des groupes signataires (Plateforme et CMA), rencontrent le chef du Département des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix (au centre) et le chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif (à gauche) en mai 2017

Deux signataires de l'accord de paix ont à nouveau violé le cessez-le-feu. Des combats ont débuté jeudi 6 juillet près d'Aguelhoc dans le nord du Mali.

Les civils sont depuis plusieurs mois entre deux feux alors que les tensions intercommunautaires grandissent dans la région de Kidal. L'ONU tire la sonnette d'alarme et menace de sanctions.

Le jour n'était même pas encore levé quand les premiers tirs ont retenti. Les affrontements entre la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) et la Plateforme ont duré une bonne partie de la journée dans la région près d'Aguelhoc dans le nord du Mali.

Un énième sursaut guerrier alors que les dissensions intercommunautaires dans cette région sont à leur paroxysme et entravent encore plus que d'habitude l'application de l'accord de paix.

« Je sais que les problèmes communautaires sont des problèmes très complexes, mais je les appelle toujours à être vigilants et à considérer qu'il n'y a pas d'autre alternative aujourd'hui que la paix, souligne Mahamat Saleh Annadif, le représentant spécial de l'ONU Au Mali. Et les populations au nom desquelles ils ont pris les armes, dont ils font des prétextes pour dire qu'ils se battent, ces populations-là en sont les otages et les victimes. Plus nous perdons de temps, plus le terrorisme gagne en efficacité, gagne du terrain. »

Menace de sanctions

L'ONU dans un communiqué avertit la CMA et la Plateforme que cette violation du cessez-le-feu ne sera pas « sans conséquence », mais refuse d'être plus précise. Parmi l'arsenal de mesures dont dispose l'ONU, on peut citer une interdiction de voyager pour certains responsables ou un gel des avoirs. Mais dans tous les cas, c'est le Conseil de sécurité qui doit se prononcer.

En savoir plus

La MINUSMA condamne les violations du cessez-le-feu par la CMA et la Plateforme

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.