8 Juillet 2017

Guinée Equatoriale: Obiang va attaquer Amnesty International

Le président équato-guinéen Obiang Nguema , passe à l'offensive. Pour lui la meilleure défense semble être la contre - attaque, dans l'affaire dite des biens mals acquis impliquant Teodorin Obiang, son fils par ailleurs vice-président.

Lors d'une conférence de presse à l'issue du 6e congrès du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE, au pouvoir), à Bata, capitale économique du pays, Le président équato-guinéen Theodoro Obiang Nguema a insisté qu'il portera plainte à l'ONG Transparency International, partie civile dans le procès des biens mal acquis.

Très remonté, il a précisé qu'il associera les présidents congolais Denis Sassou Nguesso et gabonais Ali Bongo , eux aussi concernés dans l'affaire des "biens mal acquis", contre l'ONG Transparency International, partie civile d'une affaire qui se tient devant le tribunal correctionnel de Paris depuis le 19 juin.

Mercredi, le parquet national financier a requis contre Teodorin Obiang une peine de trois ans de prison, 30 millions d'euros d'amende et la confiscation des biens saisis pendant l'enquête, qui dépassent les 100 millions d'euros.

Le verdict de cette affaire dite des biens mal acquis est prévu le 27 octobre prochain à Paris.

Guinée Equatoriale

La Guinée équatoriale exclue de la Coupe du monde féminine 2019

« La Commission de Discipline de la FIFA a exclu l'équipe nationale de Guinée équatoriale de… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.