10 Juillet 2017

Maroc: Nasser Zefzafi, le leader du Hirak, risque plusieurs décennies de prison

Photo: Facebook
Nasser Zefzafi

Au Maroc, alors que la contestation dans le Rif connait un relatif apaisement après le retrait partiel des forces de l'ordre de la région, sur consignes du roi Mohamed VI, l'enquête se poursuit du côté des détenus du Hirak.

Ce lundi 10 juillet, Nasser Zefzafi, leader charismatique du mouvement, arrêté à a fin du mois de mai est auditionné par un juge d'instruction pour s'expliquer sur des soupçons de financement étranger du mouvement.

L'interrogatoire devrait durer entre 4 et 5 heures selon sa défense. Nasser Zefzafi, en détention depuis plus d'un mois à la prison d'Oukacha à Casablanca, est sommé de s'expliquer, au sujet d'un total équivalent à 318 euros de fonds reçus ces derniers mois de l'extérieur du Maroc.

Le montant modeste fait ironiser les avocats, pour un client qui cumule des chefs d'inculpation pour le moins sérieux. Atteinte à la sureté intérieure et extérieure de l'Etat, violence avec préméditation, ou encore trouble à l'ordre public... Le trentenaire rifain encourt des peines de plusieurs décennies de détention. La défense estime qu'avec un peu de clémence, la condamnation pourrait se situer autour de 20 à 30 ans de prison ferme.

Cette audition intervient alors que les pouvoirs publics envoient ces derniers jours des signaux contradictoires à destination du mouvement de contestation rifain. Le 3 juillet dernier, le retrait des forces de l'ordre du centre-ville d'Al Hoceïma sur ordre du roi était annoncé, tandis que samedi 8 juillet, un rassemblement féminin de soutien au mouvement rifain a été violemment dispersé à Rabat, au cœur même de la capitale marocaine.

Maroc

Accident ferroviaire près de Tanger

Suite à l'accident survenu samedi 17 février 2018 à Tanger entre un train de marchandises et un… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.