10 Juillet 2017

Congo-Brazzaville: Incertitude sur la tenue des élections dans le Pool au Congo

Dimanche prochain, les Congolais sont appelés à voter. Le scrutin est maintenu sur l'ensemble du territoire, mais une partie de la société civile appelle au boycott. Notamment dans la région du Pool.

'Le boycott ne sert à rien' Joachim Mbandza (Rassemblement pour le Congo) - MP3-Stereo

Les autorités congolaises ont opté pour un processus électoral qui se déroulera dans tout le pays. Il y aura donc aussi des élections dans le Pool, une région touchée par des combats entre l'armée congolaise et les rebelles du pasteur Ntumi.

Un candidat, Joachim Mbandza, inscrit sur la liste du district de Mbandza Ndounga, s'apprête à rejoindre ses équipes qui battent déjà campagne dans ce district, pourtant secoué par les violences.

"On ne résoudra rien avec une attitude de boycotter et de baisser les bras", explique Joachim Mbandza, candidat du Rassemblement pour le Congo (RC). "Au contraire, on condamne les populations à la souffrance. Je crois que chaque fois que c'est possible il faut essayer de faire quelque chose. Par exemple, pour un disctrict comme Mbanda Ndounga, une bonne partie de la population a fui les combats et se retrouve à Brazzaville. Ce sont des gens qui souhaitent retourner dans leur village et personne ne leur dit rien."

Selon les organisations humanitaires et la société civile, plus de 30.000 personnes ont été déplacées à cause des violences armées dans cette région. L'électorat est dispersé mais aussi frappé par la famine et la maladie.

Le président de la fondation Ebina, Joe Washington Ebina, appelle pour sa part au boycott de ces élections pour permettre à la communauté nationale de porter son attention sur les déplacés du Pool.

"On ne s'occupe pas du bien-être des populations mais on s'occupe de leur droit de vote", explique-t-il. "C'est aberrant. C'est un Congo qui marche à deux vitesses et c'est incompréhensible. Voilà pourquoi nous avons demandé aux populations de boycotter, d'ignorer cela et de trouver plutôt des solutions pour les familles pauvres qui arrivent à Brazzavaille et qui sont désœuvrées. Les candidats sont insensibles aux souffrances des populations voilà pourquoi ils ne trouvent pas comment subvenir à leurs besoins.Comment pouvez-vous trouver normal qu'il y ait des enfants mal nourris auxquels ils distribuent des t-shirts de campagne ? Vous pensez que les tee-shirts peuvent nourrir les gens? C'est incroyable."

Le premier tour des élections législatives et locales aura lieu le 16 juillet prochain. La campagne électorale bat son plein depuis quelques jours.

Congo-Brazzaville

Justice - Firmin Yangambi saisit la Cour constitutionnelle

Le détenu bénéficiaire de la loi d'amnistie de 2014 conteste son maintien en détention. Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.