12 Juillet 2017

Burundi: Dans la peau des réseaux sociaux

Et si Internet était une personne ? Et si les réseaux sociaux pouvaient nous parler ? N'allez pas chercher loin, la plume de la blogueuse Bella Lucia Nininahazwe leur a donné vie. Dans un monologue fictionnel, les réseaux sociaux nous décrivent diverses personnalités dans lesquelles chacun pourra se reconnaître. Serait-ce un moyen de nous aider à nous remettre en question ?

Elle, c'est notre meilleure amie. Active presque 24h sur 24, elle est toujours concentrée sur les photos. Passant d'Instagram, WhatsApp, Snapchat à Facebook, elle télécharge, regarde et garde les photos. Va-t-elle en faire un album ? Un musée peut être. Et les photos ne cessent jamais de tomber. Elle publie jusqu'à une trentaine d'images par jour. Elle se fiche de tout, de l'accoutrement, du décor, du moment, des conséquences. Elle nous confie toute sa vie privée, ou presque. De notre côté, nous continuons à lui faire un clin d'œil en lui rappelant ce qu'elle a publié l'année dernière, histoire de lui signifier que si elle a oublié, nous, nous gardons, mémorisons tout. On continue d'espérer qu'elle comprendra, avant qu'il soit trop tard.

Et ce gars-là ? Nous pensons qu'il est spécialiste en insultes. Si tu penses qu'on exagère, visite ses comptes (réels comme fantômes) et tu verras qu'il est doué dans le domaine. Un ami poste un avis contraire au sien, et hop ! la boite de pandore est ouverte : images deshumanisantes, insultes grossières,... Rien ne le rebute. Malheureusement, parfois il prend cela comme un jeu sans se rendre compte qu'à l'autre bout du clavier c'est le rire jaune, et qu'à cause de lui, certains vont jusqu'à commettre l'irréparable.

Puis il y a cette amie qui a trouvé en nous un coach. Passionnée par le domaine de l'art, elle côtoie les artistes du monde entier au travers de nous. Des publications inspirantes sur Facebook aux photos artistiques sur Instagram en passant par les tutos sur You tube, elle observe, analyse, étudie pour apprendre. Deviendra-t-elle une grande artiste grâce à nous ? Ou finira-t-elle par abandonner, sous-estimant son art ? Le jour où elle décidera de tout plaquer, se souviendra-t-elle que sur internet tout est surfait, que cette perfection qui lui a fait si peur n'est qu'une illusion ?

Enfin vient celui qui a tout compris. Il est passé par nous pour développer et déployer son business dans toute la région. Alors que ses amis se contentaient de chatter pour chatter (ou chercher l'âme-sœur tout comme l'histoire d'un soir), lui avait un objectif : étendre ses affaires. Il a su profiter de notre disponibilité et avance à pas de géant. Maintenant il a des points de ventes dans toute la région et renforce son networking avec les gens qui œuvrent dans le même domaine. Va-t-il étendre son business à l'échelle mondiale? Qui sait ? Mais entre nous, il est grand temps de lui rappeler qu'internet, ce n'est pas que les petites annonces. On est aussi là pour vous aider à vous détendre.

Allez, faites-nous un sourire ! Peut-être que vous lisez ce texte parce qu'un ami vous l'a envoyé par WhatsApp, ou que vous l'avez trouvé sur Facebook ou Twitter.

Burundi

Des enfants qui coupent la main à d'autres enfants! Où allons-nous ?

La page d'information SOS Médias Burundi relayait hier des images horribles : deux jeunes enfants, de cinq et… Plus »

Copyright © 2017 YAGA. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.