13 Juillet 2017

Gambie: Affaire Sonko - La justice suisse a entendu deux nouvelles victimes

En Suisse, le ministère public de la Confédération helvète vient d'entendre deux victimes dans l'enquête visant Ousman Sonko. Ex-bras droit de Yahya Jammeh, Ousman Sonko a été arrêté le 26 janvier, suite à une dénonciation pénale de l'ONG Suisse Trial.

La justice le soupçonne d'être impliqué dans des crimes contre l'humanité lorsqu'il était ministre de l'Intérieur de 2006 à 2016.

L'audition de ces deux victimes par le procureur marque le début d'une longue enquête. Pour des raisons de sécurité, aucune information bien précise n'a pu filtrer sur l'identité de ces personnes, qui ont fait le déplacement depuis Banjul pour témoigner.

Depuis le début de la procédure, la justice enquête sur de présumés crimes contre l'humanité commis par Ousman Sonko, entre 2006 et 2016. Désormais, avec les nouvelles plaintes déposées par cinq victimes le mois dernier, il est aussi question de présumés actes de torture et de violences sexuelles, indique une source proche du dossier.

De son côté, Ousman Sonko a jusque-là nié les faits. Lors de son interrogatoire, l'ancien ministre de l'Intérieur gambien a affirmé n'avoir jamais été au courant d'éventuels ordres visant à commettre des actes de torture par son administration.

Dernièrement, Ousman Sonko a déposé des recours pour faire annuler sa mise en détention provisoire. Ces demandes ont été rejetées par le tribunal. La prolongation de sa détention devrait permettre, selon le ministère public de la Confédération, « de traiter les plaintes pénales déposées » et « d'analyser l'ensemble des données séquestrées ».

Gambie

La commission d'enquête sur les affaires de Yahya Jammeh prolongée

En Gambie, la commission d'enquête autour des affaires financières de Yahya Jammeh pourra siéger… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.