13 Juillet 2017

Mali: La bataille d'Anéfis

La Plateforme et la Coordination du mouvement de l'Azawad se battent pour le contrôle de cette ville stratégique de la région de Kidal

Au lendemain des affrontements ayant éclaté autour de la localité d'Anéfis entre la Plateforme, une alliance de groupes armés pro-gouvernementaux, et la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), place à une guerre de communication. Alors que l'une dit contrôler désormais cette ville stratégique de la région de Kidal, l'autre dit le contraire. Difficile de savoir qui des deux est au contrôle d'Anéfis. De son côté, la Plateforme dit avoir arraché le drapeau noir que des combattants de la CMA ont voulu planter.

De leur côté, ces derniers affirment être dans leur droit. «Nous pensons que nous avons occupé des lieux qui nous reviennent de droit. Les milices qui ont occupé Anéfis continuent d'agir sur les populations locales et nous avons réagi en situation de légitime défense», a déclaré Sidi Ibrahim Ould Sidati, un porte-parole de la rébellion. Jusqu'ici, aucun bilan de ces affrontements n'était encore disponible. L'éclatement de ces nouveaux combats coïncide avec la tenue à Bamako d'une réunion du Comité de suivi de l'accord de paix de mai-juin 2015 que la Plateforme et la Coordination des mouvements de l'Azawad ont signé.

Ces affrontements viennent ainsi faire voler en éclats le fragile cessez-le-feu décrété au lendemain des hostilités ayant opposé les deux camps le 6 juillet dernier dans la même région. Face à l'escalade de la violence, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) menace d'user de tous les moyens à sa disposition pour faire respecter le cessez-le-feu. Dans une déclaration à Mikado FM, la radio des Nations unies dans le pays, Mahamat Saleh Annadif, son chef, qui déplore ces combats, a affirmé que rien ne l'empêchait de mettre cette menace à exécution.

«La moitié de la journée, nous l'avons consacrée à discuter de cette question malheureuse qui cause beaucoup de tort à l'accord. En tant que représentant du secrétaire général, j'ai beaucoup de moyens, que, à partir de maintenant, avec l'aide de la communauté internationale, je peux utiliser pour faire respecter le cessez-le-feu», a-t-il prévenu.

Mali

Des manifestations prévues contre l'esclavage des migrants en Libye

Au Mali plusieurs manifestations vont avoir lieu ce lundi 20 novembre après la diffusion d'une vidéo… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.