14 Juillet 2017

Ile Maurice: Lancement de la Phase 2 du projet CEB 2015 SSDG Net-Metering Scheme

communiqué de presse

Le Central Electricity Board (CEB) a lancé la deuxième phase du "Small Scale Distributed Generation Net-Metering Scheme" (SSDG). Ce plan cadre avec la politique du gouvernement visant à encourager les membres du public à produire leur propre électricité à partir des sources d'énergie renouvelables.

Pour cette deuxième phase, le CEB a prévu d'intégrer au réseau électrique national un total de 2 MW d'électricité produite de manière décentralisée et à petite échelle à partir de sources d'énergies renouvelables. Ce projet est réservé uniquement aux clients résidentiels, et s'adresse à tous les ménages ainsi qu'aux consommateurs tombant dans la catégorie des "Integrated Resort Scheme (IRS)" et "Real Estate Scheme (RES)".

La puissance maximale installée ne pourra dépasser les 5 kWc. En vertu des dispositions fiscales en vigueur depuis le 1er juillet 2015, tout investissement consenti par des particuliers pour l'acquisition des dispositifs à énergie solaire peut être retranché dans son intégralité du revenu annuel net sur une ou plusieurs années successives sur la déclaration d'impôts.

Les investisseurs potentiels pourront aussi obtenir des prêts à des conditions attrayantes auprès de plusieurs banques locales pour ce type de projets. La demande d'inscription a débuté le 10 juillet 2017. Les parties intéressées peuvent s'adresser aux centres d'accueil clientèle du CEB ou de consulter son site web http://ceb.intnet.mu pour obtenir de plus amples renseignements sur les modalités et conditions applicables au projet.

A noter que la première phase du projet a été lancée en septembre 2015 et s'appuie sur le principe de la facturation nette, ce qui signifie que l'énergie facturée par le CEB est la différence entre l'énergie totale importée du réseau et l'énergie totale exportée au réseau.

La facturation nette permet à un petit producteur d'électricité, telle une maison équipée d'un système photovoltaïque, de se raccorder au réseau, dans le but de compenser l'électricité achetée auprès du CEB par le surplus d'électricité produite par l'installation. Quelque 1 770 demandes pour une capacité totale de 5 815 kW avaient été reçues pour la phase 1 de ce projet.

Objectifs et avantages

La formule SSDG a été spécialement développée pour répondre à la stratégie énergétique à long terme du gouvernement qui vise à atteindre 35% ou plus en ce qui concerne la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national à l'horizon 2025. L'objectif principal est de promouvoir l'utilisation d'une énergie propre et renouvelable.

Les avantages du SSDG Net-Metering Scheme sont nombreux pour les consommateurs-producteurs. En effet, un client peut bénéficier de la capacité de stockage d'énergie du réseau du CEB sans encourir aucun frais.

Ce ne sera ainsi pas nécessaire d'investir dans des systèmes de stockage de l'énergie par les batteries, qui sont généralement très coûteux. De plus, une partie (15%) de l'investissement initial pourra être récupérée à travers une réduction dans le paiement des impôts.

Autre avantage : le client peut diminuer ses factures mensuelles d'électricité. Ces économies permettront d'amortir l'investissement consenti pour l'acquisition du système d'énergie renouvelable.

Selon le SSDG Scheme, de par le système de tarification nette qui sera appliqué sur la quantité d'électricité produite par le système d'énergie renouvelable, le consommateur sera à l'abri de toute augmentation future des tarifs pendant une période de vingt ans.

Chaque mois le consommateur continuera à recevoir une facture d'électricité qui sera basée soit sur l'énergie surplus importé ou la charge minimale.

Ile Maurice

Rentrée parlementaire - Le gouvernement serein, l'opposition prête à dénoncer les scandales

Alors que la speaker rentrera au pays aujourd'hui, les parlementaires se disent prêts pour la rentrée… Plus »

Copyright © 2017 Government of Mauritius. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.