15 Juillet 2017

Sénégal: 10 ans après la disparition de Sembène, son patrimoine en péril

A Yoff où il est mort à 84 ans en 2007, pas un indice dans la rue pour indiquer la demeure où a vécu le plus grand cinéaste africain Ousmane Sembène.

Sa villa baptisée Galle Ceddo (Ndlr, la maison du rebelle) sombre impuissamment dans l'usure. Mal entretenu, sans conservateur ni gardien, laissé à la solde de la nature, le site est dans un état de ruine extrême. 10 ans après sa mort, cette villa tant chérie de son vivant par l'écrivain, réalisateur, acteur et scénariste, ce monstre sacré du 7ème art, s'est totalement dégradée. La preuve même que l'œuvre de Sembène Ousmane tombe dans l'oubli. Et pourtant...

Au Sénégal, où se trouve la demeure du défunt cinéaste Ousmane Sembène ? A quelques encablures de l'hôtel Océan, dans un quartier huppé de Yoff. Ici, nombreux sont pourtant ceux qui ignorent que ce «grand monsieur» a vécu là, à leurs côtés. Lorsqu'on l'interpelle pour obtenir une meilleure explication sur la situation du logement, la réponse d'un riverain rencontré au hasard donne déjà une idée du sort réservé à la demeure du regretté cinéaste. «Si tu dépasses l'hôtel Océan, à ta droite tu verras une maison avec dans la cours une voiture en ruine. C'est là-bas», dit-il. *

De loin, l'on reconnaît très vite Gallé Ceddo, tel que présenté dans le dernier film du Pr Samba Gadjigo. Le bruit des vagues marines n'adoucit pas la teneur de la chaleur qui dicte sa loi dans cette ancienne villa du réalisateur de Borom sarret (1963). L'ancien cinéaste vivait ici dans la tranquillité qu'offre dame nature. L'endroit autrefois était plein de vie. Et ceux qui l'ont côtoyé renseignent que «beaucoup de grandes personnalités du monde venaient là voir Sembène». Quelques images d'époque, accrochées aux murs intérieurs, livrent d'ailleurs dans le film Sembène ! Tout un pan d'histoire.

Sembène, se souvient-on, ne travaillait que dans son atelier et sortait rarement au grand jour. Dans le secret de sa villa, il concevait et réalisait son art. Un art qui l'a conduit au panthéon du 7ème art sénégalais, voire continental. Mais ça c'était avant. Aujourd'hui, 10 ans après sa mort, la mémoire du plus grand des cinéastes sénégalais est piétinée. Son legs niché dans cette villa est en souffrance et voué à l'oubli. Samba Gadjigo, dont le film Sembène ! sera montré cet après-midi à Thiès, n'a pas manqué d'attirer l'attention du monde sur cette situation.

Certaines images fortes de son film interpellent, en effet, les consciences sur l'état de délabrement des archives de Sembène, abandonnées aux ravages du temps pendant des années dans cette villa qui fait face à la mer. Lorsqu'on découvre, après avoir vu ces images, la réalité des choses, on est pris de frisson et l'on mesure l'importance de son cri de détresse. Mieux, cet ami et ancien manager de «l'aîné des anciens» n'a de cesse de décrire sans langue de bois la situation et invite à faire quelque chose. «L'héritage de Ousmane Sembène est en train de pourrir.

Pis, si rien n'est fait aujourd'hui au Sénégal pour réhabiliter l'œuvre de Sembène, elle va disparaître. Et c'est comme si elle avait pourri réellement... », nous confiait-il. Rencontrez au dernier Fespaco à Ouagadougou, il n'a pas mâché ses mots. «L'héritage de Ousmane Sembène est en train de pourrir. Il est en train de pourrir», insistait-il, invitant à «allez devant sa maison, à Gallé Ceddo, visitez. Vous verrez qu'il y a des bobines de film qui sont complètement rouillées».

Sénégal

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Wal Fadjri. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.