15 Juillet 2017

Sénégal: Dakar - Le Pvd pour un système éducatif basé sur les langues et valeurs locales

Le Pvd compte apporter des changements radicaux dans le système éducatif, mais aussi dans les modèles de développement, une fois majoritaire à l'Assemblée nationale. Les camarades de Serigne Modou Kara veulent que les enfants soient éduqués dans les langues nationales.

Le Parti de la vérité pour le développement (Pvd) a sillonné hier les rues de Liberté 5 et environs pour être en contact direct avec les populations. La délégation conduite par Serigne Ousmane Mbacké « Borom bax », fils aîné de Serigne Modou Kara et Oumar Sall de la liste départementale de Dakar, a été accueillie au terminus des bus « Dakar Dem Dikk » par des disciples sur fond d'incantation du nom d'Allah. S'il obtient la majorité à l'Assemblée nationale, le Pvd compte revaloriser les langues nationales.

« Nous avons constaté que les enfants comprennent beaucoup plus vite lorsqu'ils apprennent en langues nationales, surtout s'il s'agit de calculs comme les mathématiques. Il m'arrive de donner des cours à mes enfants à la maison; ce qui m'a permis de constater qu'ils comprennent beaucoup plus vite avec nos langues », a fait savoir M. Sall. Selon le directeur financier de l'Ipg, même les étudiants progressent beaucoup plus vite avec les langues nationales. Selon le Pvd, une fois majoritaire à l'Assemblée nationale, il proposera une constitution basée sur les valeurs locales.

« Nous sommes capables de nous développer en se basant sur nos propres valeurs. Touba en est une illustration parfaite. Dans cette ville, il n'y pas d'écoles françaises, et pourtant en 1995, elle a été choisie comme modèle », s'est félicité Oumar Sall. Selon lui, être « bambiste » ne signifie pas être mouride ou être musulman. « Tous les maoïstes ne sont pas des Chinois. Tous les communistes ne sont pas des Allemands. Tous les libéraux ne sont pas non plus des Anglais.

L'idéologie « bambiste » est différente de l'interprétation que les gens en font. Elle a fait ses preuves à Touba et environs. Le socle c'est la vérité, la droiture et la transparence. C'est un cas d'école d'une culture africaine qui a marché. Edem Kodjo, l'ancien secrétaire général de l'ex-Organisation de l'Unité africaine (Oua), avait dit que l'Afrique ne peut pas aller sans l'idéologie de Serigne Touba », a appuyé la tête de liste de Pvd à Dakar.

Dans le même registre, il a mentionné que les Africains doivent cesser de suivre le Blanc et croire en eux. « Si l'on nous donne la majorité à l'Assemblée nationale, nous allons changer le système. Nous n'avons pas besoin d'importer des valeurs ailleurs. Au Sénégal, seuls 23% de la population maîtrisent la langue française. Nous ne devons pas avoir le complexe de cette langue », a insisté le porte-parole du jour du Pvd.

Sénégal

16 jours d'activisme pour éliminer les violences faites aux femmes et aux filles

La Campagne des 16 jours d'activisme pour l'élimination des violences faites aux femmes et aux filles,… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.