15 Juillet 2017

Sénégal: Retrait des cartes nationales d'identité - La Raddho avance un taux de 39,51%

Les résultats du rapport de la mission d'enquête sur le processus électoral de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'Homme (Raddho), présentés hier par la Raddho, renseignent du faible taux de retrait des cartes nationales d'identité biométriques Cedeao sur l'ensemble du territoire national ; estimé à 57,51% par rapport aux cartes disponibles et 39,05 % par rapport au nombre total des citoyens inscrits.

Disposer de sa carte d'identité relève pour nombre de citoyens inscrits d'un parcours du combattant. En atteste le faible taux de retrait des cartes nationales d'identité constaté par la Raddho.

Lors de la présentation, hier, des résultats du rapport de la mission d'enquête de l'organisation de défense des droits humains sur le processus électoral, Sadikh Niasse, le coordonnateur par intérim de la Raddho, a déclaré que « le taux de retrait des cartes biométriques » est relativement faible sur l'ensemble du territoire national et dans les pays de la diaspora ».

En outre, « par rapport au total des inscrits, il est estimé, au niveau national, à 57,51% par rapport aux cartes disponibles et 39,05 % par rapport au nombre total des citoyens inscrits », a-t-il poursuivi.

Entre autres manquements notés dans ce processus relevés par le rapport, M. Niasse a relevé l'absence de la quasi-totalité des représentants de partis et coalitions politiques dans les des commissions de retrait des cartes. A l'opposé, des représentants de la Commission électorale nationale autonome (Cena) sont toujours présents sur place.

En plus des erreurs sur les noms et sur les photos des électeurs signalées, la production de cartes biométriques semble également suivre une chronologie désordonnée. Ainsi, les premiers inscrits ne sont pas toujours les premiers dont les cartes sont disponibles.

En plus, les citoyens n'ont pas accès à l'information concernant la production et la disponibilité des cartes, avec des électeurs qui se lassent des aller-retour incessants pour retirer leur carte. Et pour épargner les citoyens-électeurs de toutes ces tracasseries, la Raddho a proposé des pistes de solutions pour inverser la tendance.

Non sans relever la course contre la montre avec le temps relativement court qui nous séparent des élections qui font que « toutes ces erreurs et omissions ne puissent pas être corrigées à temps ».

Cela n'empêchera pas M. Niasse d'inviter l'administration territoriale à accélérer la cadence en prenant des initiatives pour multiplier davantage et surtout décentraliser les centres de distribution de proximité.

Sénégal

Classement FIFA - Les Lions s'emparent de la première place africaine

L'équipe du Sénégal, qui a bouclé les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 par… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.