16 Juillet 2017

Ile Maurice: Rapport des Nation unies - Le taux de mortalité infantile en régression

Les nouveau-nés ont désormais plus de chances de survie. En effet, selon le dernier rapport de The Un Inter-agency Group for Child Mortality Estimation, publié lundi, il ressort que le taux de mortalité infantile a chuté de 56 % de 1960 à 2015.

Idem pour Statistics of Mauritius, qui indique qu'en 2016, le nombre de bébés décédés se chiffrait à 154 contre 173 en 2015. Soit un taux de 11, 8 en 2016, contre 13,6 en 2015.

Selon Vidjya Charan, directrice exécutive de la Mauritius Family Planning Welfare Association (MFPWA), la régression du taux de mortalité infantile est due à plusieurs facteurs. De nos jours, aucun bébé ne meurt de famine à Maurice. Les parents sont également en mesure d'assurer un suivi de la grossesse, que ce soit dans le privé ou dans le public. En outre, il y a une amélioration dans la qualité de l'alimentation et l'espérance de vie. De plus, les parents ont les moyens financiers pour subvenir aux besoins de l'enfant. «Il n'y a pas de doute que le pays dispose maintenant d'un service de santé préparé à toute épreuve, que ce soit dans le secteur public ou privé», a-t-elle déclaré à l'express.

Endettement

La directrice exécutive de la MFPWA concède toutefois qu'il y a un problème au niveau du taux de fertilité, également en baisse dans le pays. Cela est dû principalement à un changement dans le mode de vie de la population. «De nos jours, les gens préfèrent se concentrer sur leurs études, leur travail et sur leur stabilité financière. Ils se marient à un âge tardif», souligne-t-elle. D'autres facteurs comme l'endettement et l'usage des contraceptions y sont aussi associés.

Ile Maurice

8èmes jeux de la Francophonie au basketball - Les lionnes U25 survolent le premier tour

Réprésentée aux 8èmes jeux de la francophonie par son équipe U25, l'équipe… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.